Aller au contenu

13 Cocktails au cinéma : À boire … et à voir !

    « Au shaker, pas à la cuillère ! »

    cocktails

    La « Loi Sèche » les a rendus populaires car ils permettaient de dissimuler le goût de l’alcool interdit.
    Désormais, plus de Prohibition, alors les cocktails deviennent glamour et inondent la pop-culture.

    Le Mojito

    cocktails

    Rhum + Eau gazeuse + Citron vert + Feuilles de menthe fraîche

    On le boit :
    À La Havane, grâce à l’explorateur anglais Francis Drake (1540-1596).

    On le voit :
    Dans la série culte des années 80, Deux Flics à Miami.

    Le Old Fashioned

    cocktails

    Whisky + 1 Sucre imbibé d’Angostura 

    On le boit :
    Au Pendennis, un gentlemen’s club de Louisville (Kentucky), où il a été inventé vers 1880.
    Puis à l’hôtel Waldorf -Astoria, où se réunit l’aristocratie new-yorkaise.

    On le voit :
    Dans la main de Don Draper, le publicitaire alcoolique de Mad Men.

    Le Cosmopolitan

    Vodka + Triple Sec + Citron vert + Jus de Canneberge

    On le boit :
    Dans les cuisines et les bars gays des États-Unis, depuis qu’un livre de recettes ait fait connaître sa couleur rose en 1934.

    On le voit : 
    Dès 1998, dans Sex and the City, à chaque soirée de Miranda, Samantha, Charlotte et Carrie.

    La Piña Colada

    Rhum + Jus d’ananas + Crème de coco

    On la boit :
    Sur le bateau du pirate portoricain Roberto Cofresí y Ramírez de Arellano !
    Il aurait inventé cet « ananas filtré » au XIXème siècle pour motiver son équipage !

    On la voit : 
    Dans le reflet des lunettes de soleil de Tony Montana (Al Pacino) dans Scarface (1983).

    Le Manhattan

    Whisky + Vermouth + Quelques gouttes d’amer + 1 cerise

    On le boit :
    Au Manhattan Club de New York, quand on organise vers 1870 une réception pour un candidat à l’élection présidentielle.

    On le voit :
    dans Certains l’aiment chaud (1959) …
    Mais franchement, qui regarde le verre quand c’est Marilyn Monroe qui le porte ?!

    Le Mai Tai

    Rhum + Curaçao orange + Sirop de sucre + Jus de citron vert + Sirop d’orgeat

    On le boit :
    En 1944 dans le Trader Vic, un restaurant polynésien d’Oakland (Californie).

    On le voit :
    Dans le film Sous le soleil de Hawaï (1961).
    Un Mai Tai (« meilleur » en tahitien) pour un King (Elvis Presley) !

    Le White Russian

    Vodka + Liqueur de café + Crème fraîche

    On le boit :
    Pour changer du Black Russian (pareil mais sans la crème), dont la recette apparaît pour la première fois en 1949.
    Mais certainement pas en Russie : le nom n’est qu’une référence à la vodka !

    On le voit :
    Siroté par The Dude, le personnage joué par Jeff Bridges, dans The Big Lebowski (1998).

    Le Singapore Sling

    Gin + Liqueur de cerises + Sirop de grenadine + Triple sec + Jus de citron + Jus d’ananas + Bénédictine + Angostura

    On le boit :
    Vers 1915 dans un bar de Singapour.

    On le voit :
    (et pas qu’un peu) dans le film Las Vegas Parano (1998).

    Le Gibson

    cocktails

    Gin + Vermouth sec + 1 oignon

    On le boit :
    À New York quand l’artiste américain Charles Dana Gibson (1867-1944) parie avec un barman qu’il peut améliorer son martini.

    On le voit :
    dans La Mort aux trousses (1959) et le pauvre Cary Grant en a bien besoin !

    Le Vesper

    Gin + Vodka + Lillet + Citron

    On le boit :
    Depuis que l’auteur (et ancien espion) Ian Fleming (1908-1964) en a publié la recette dans son roman Casino Royale paru en 1953.

    On le voit :
    Dans plusieurs opus de James Bond … Logique !
    Même si le célèbre agent ne carbure pas qu’à ce cocktail au fil de ses aventures !

    Le Mint Julep

    Bourbon + Menthe + Sucre + Eau

    On le boit :
    Au XVIIIème siècle dans le Sud des États-Unis.
    Mais aussi en France, grâce à Jules Verne qui en donne la recette en 1865 dans son roman De la Terre à la Lune.

    On le voit :
    Dans l’adaptation (2013, Baz Luhrman) d’un autre roman, Gatsby le Magnifique de F. Scott Fitzgerald.

    La Margarita

    cocktails

    Tequila + Triple Sec + Citron

    On le boit :
    dans les années 1940.
    Soit grâce à la créativité d’une femme Margaret Sames, qui l’aurait créé à Acapulco.
    Soit grâce à l’habitude d’un barman de Tijuana, fan de l’actrice Marjorie King.

    On le voit :
    dans les mains de Gabrielle Solis des Desperate Housewives !

    Le Banana Daïquiri

    Rhum + Jus de citron + Sucre + 1/2 Banane + Lait + Crème fraîche

    On le boit :
    à Daïquiri, petit village de Cuba, où il aurait été conçu vers 1898.

    On le voit : 
    Et on apprend sa prononciation originelle dans Le Parrain 2 (1974) !

    Fredo Corleone : – Comment dit-on Banana Daïquiri en espagnol ?
    Michaël Corleone : – Banana Daïquiri !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.