Aller au contenu

Vocabulaire : Ces mots inventés par de grands écrivains

    Des néologismes entrés dans le dictionnaire

    Ces mots n’existaient pas, ils les ont inventés.
    Ils auraient choqué la plupart des fanas de Bescherelle s’ils n’étaient sortis tout droit de l’imagination de génies de la littérature.
    Petit florilège.

    Rabelais, le roi du dictionnaire

    C’est l’un des auteurs à qui l’on doit le plus de « nouveaux » mots, désormais complètement assimilés.
    Au point qu’on ne sait même plus qu’ils ont été inventés !

    Un mot sur ce grand auteur :
    François Rabelais (1483 ?-1553) fut un humaniste qui n’hésita à manier la satire et la contrepèterie en pleine Réforme. Avec Pantagruel (1532) et Gargantua (1534), il a défini les bases du roman moderne.

    Anicroche

    Première apparition dans Le Tiers Livre (1546) pour désigner une arme recourbée.
    Aujourd’hui, on l’utilise (rarement) pour évoquer une difficulté.

    Automate

    Première utilisation dans Gargantua
    Pour la première fois un mot désigne la technique des petits engins qui fonctionnent seuls. 

    Indigène

    Première utilisation française dans Pantagruel

    Pantagruélique

    Évidemment, un adjectif né pour qualifier ce qui ressemble à Pantagruel, le géant à la faim insatiable et à la force démesurée.

    Quintessence

    Ce mot existait déjà chez les Grecs pour qui il représentait un cinquième élément, après l’eau, la terre, l’air et le feu.
    Rabelais en fait le meilleur d’une idée.

    mots inventés par écrivains

    L’univers parallèle de Boris Vian

    En à peine 39 ans d’existence (1920-1959), il a été romancier, poète, critique, chanteur, trompettiste, scénariste, traducteur, acteur et peintre.
    L’oeuvre de Boris Vian est truffé d’inventions littéraires et certaines sont utilisées au quotidien.

    Tube

    Avant Boris Vian, une chanson à succès s’appelait un « saucisson » !
    On comprend pourquoi vers 1955, il a voulu la renommer !

    Députodrome

    Forcément, le lieu où les lois sont votées !

    Peignophone

    Un instrument inventé au lycée, composé d’une feuille de papier à cigarette et d’un peigne.
    En soufflant dessus, l’objet vibrait et produisait un son.

    Pianocktail

    Le célèbre mot-valise issu de son célèbre roman, L’écume des jours (1947).
    Il désigne l’instrument rêvé qui fabriquerait un cocktail à partir de la mélodie jouée sur son clavier.

    Boris Vian était ingénieur de formation, ce qui explique qu’il a non seulement inventé des mots, mais des objets dont il a déposé le brevet !
    Comme une roue élastique, une tour parallèle, un pont métallique pour chemin de fer.

    Les néologismes de Céline

    Louis-Ferdinand Céline (1894-1961) est un auteur polémique : il avait tout du sale type mais un génie indiscutable.
    Il est le premier à utiliser le style parlé, même argotique, en littérature, inventant le roman moderne … et plusieurs néologismes !

    Amourerie

    Les sons produits par l’acte amoureux

    Blavouiller

    Blablater (également invention de Céline) + bavarder = parler pour ne rien dire

    Enchrister

    Réserver à quelqu’un le même sort qu’au Christ

    Moimoiïsme

    Me, myself and I !

    Trouducteur

    Trou du cul + traducteur !

    Petit lexique varié

    Aimeuse

    Par Colette
    Une autre façon de dire « amoureuse »

    Antimémoires

    Par André Malraux
    Le titre de son autobiographie

    Badonguer

    Par Paul Claudel
    Quand les cloches font « ding dong » !

    Centagénaire

    Par Eugène Ionesco
    Puisqu’on dit « quadragénaire », « quinquagénaire », « octagénaire » … c’était donc logique !

    Chauvisant

    Par Louis Aragon
    Quand les cheveux se font rares !

    Compatissance

    Par Honoré de Balzac
    Une invention involontaire qui remplaça « compassion »

    Crougnougnou

    Par Frédéric Dard
    Le sexe féminin !
    Et ce n’est pas sa seule invention ! Elles ont toutes été répertoriées dans un dictionnaire (Dictionnaire San-Antonio) qui compte … 15.000 entrées !

    Dormioter

    Par Jean Giono
    Somnoler

    Emperpignanné

    Par Marcel Pagnol
    Une personne obligé de rester à Perpignan alors qu’il voudrait en partir !

    Empoiler

    Par André Gide
    L’action de passer d’enfant à adulte, sur un plan pileux !

    (s’)Ensuisser

    Par Marguerite Yourcenar
    Gagner en nonchalance helvétique !

    Hargnosité

    Par Arthur Rimbaud
    « Hargneux » n’avait pas de substantif …

    Joconder

    Par Henri Troyat
    Sourire d’une façon énigmatique ou idiote !

    Malvie

    Par Tahar Ben Jelloun
    Une construction similaire à la « malbouffe » dont tout le monde parle !

    Matrimoine

    Par Hervé Bazin
    L’inverse du patrimoine et le titre d’un de ses romans (1966).
    Dans Vipère au poing (1948), il parlait de la manie de sa mère de tout enfermer à clef : la cleftomanie.

    Moâ

    Par Sacha Guitry
    Un ego surdimensionné (Moiiiiii)

    Nostalgérie

    Par Henry de Montherlant
    L’évocation des regrets pieds-noirs

    Surréalisme

    Par Guillaume Apollinaire
    Et oui, ce mot n’existait pas avant lui, en 1917 !

    Touchatouisme

    Par Jean Cocteau
    Quand on excelle dans tous les domaines … ou du moins on essaie !

    mots inventés

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.