5 Émissions Canal+ mythiques

« Vous regardez trop la télévision, bonsoir ! »

Lancée le 4 novembre 1984, Canal+ a longtemps été bien plus qu’une chaîne de télévision cryptée.
Synonyme de liberté audiovisuelle pendant deux décennies créatives, Canal+ a vu émerger de nombreux talents journalistiques et humoristiques.
Retour sur 5 émissions devenues cultes.

Nulle Part Ailleursnulle part ailleurs canal+

Créé en 1987 par Alain de Greef, ancien directeur des programmes de Canal+ décédé en 2015, Nulle Part Ailleurs est un talk-show mélangeant information, promotion d’un invité, musique et humour.
L’émission a été diffusée jusqu’en 2001, présentée par Guillaume Durand, Nagui, Thierry Dugeon …
Et surtout, le journaliste radio Philippe Gildas, son présentateur emblématique pendant 10 ans.

gildas - canal +

Pourquoi c’est culte

Pour ses multiples chroniques et séquences qui ont révélé des talents divers :

  • Antoine de Caunes présente les invités du jour mais surtout en fin d’émission, leur propose un sketch burlesque.
    Certains personnages sont récurrents : le scout Ouin-Ouin (Pine d’huître), l’inquiétant Gérard Languedepute ou le loubard Didier l’Embrouille.
    Il fait appel, pour certaines séquences, au chauffeur de salle de Nulle Part Ailleurs qu’il a repéré … un certain José Garcia.
    Leur duo est encore culte trente ans après …

  • Jerôme Bonaldi présente des inventions insolites qui souvent, ne fonctionnent pas en direct !
  • Philippe Vandel expose les perles d’incohérence et d’absurdité du quotidien envoyées par les téléspectateurs.

  • Lors de la première saison de NPA, Les Nuls animent un faux journal télévisé, avant d’être remplacés par Les Arènes de l’Info, qui deviendront … Les Guignols de l’Info !

  • Les Deschiens est une pastille humoristique dans laquelle la troupe de Jerôme Deschamps caricature des « français moyens », bêtes et méchants.
    Elle a permis de faire connaître du grand public de grands acteurs, comme Yolande Moreau et François Morel.

Nulle Part Ailleurs a également fait émerger Karl Zéro, Jules-Édouard Moustic, Benoît Poelvoorde, Jamel Debbouze, Édouard Baer, Omar et Fred, Les Robins des Bois et Michel Muller. Culte, on vous dit !

Top 50top 50 - canal+

Les classements des meilleures ventes de singles et d’albums n’apparaissent pas avec Canal+.
Les maisons de disques et les radios s’adonnent au petit jeu des listes depuis fort longtemps (aux États-Unis, le Billboard magazine a publié son premier hit-parade en 1936 !).

Mais si Antenne 2 et TF1 ont également présenté leurs classements, c’est bien celui de Canal+ que l’on retient et qui est même entré dans le langage courant.

Pourquoi c’est culte

L’émission doit beaucoup à son présentateur emblématique de 1984 à 1991, Marc Toesca.
Sa marque de fabrique ? Son « Salut les p’tits clous » pour débuter le Top 50 (et le Top 30 pour les albums de l’année), formule qui lui était venue après avoir reçu plusieurs courriers au nom de Marteau Esca !

Les Nuls l’Émissioncanal+

Après avoir présenté une séquence d’humour pendant Nulle Part Ailleurs, Les Nuls ont droit à leur propre programme A.B.C.D.Nuls.
Mais en décembre 1989, Bruno Carette décède brutalement, d’une infection rendue possible par le SIDA.
Il faudra attendre plusieurs mois pour que le désormais trio revienne sur les écrans.
Ce sera en octobre 90 avec Les Nuls L’Émission, une version française du Saturday Night Live.

Pourquoi c’est culte

Chaque émission donnait la part belle à un invité qui jouait quelques sketchs avec Les Nuls.
Elle faisait découvrir également deux titres musicaux en live.
Mais ce que l’on retient surtout de Les Nuls l’Émission, ce sont les fausses pubs et bandes-annonces, ainsi que l’Édition, leur parodie de JT présenté par Maurice Chevalier (Alain Chabat) et Pénélope Solète (Chantal Lauby).

Ça Cartooncanal+

C’était le rendez-vous hebdomadaire préféré des plus jeunes !
Tous les dimanche soir à 19h30, de 1986 à 2009, Philippe Dana a présenté des classiques d’animation comme s’il s’agissait de grands films pour un public de cinéphiles avertis. Bugs Bunny, Daffy Duck, Woody Woodpecker, Bip-Bip et le Coyote, et un large etc. avant la conclusion accordée à Tom et Jerry.

Pourquoi c’est culte

Par la variété de courts-métrages de grande qualité, qui changeait des mangas rendus populaires par Dorothée.
Ça Cartoon était la version jeunesse de la Dernière Séance d’Eddy Mitchell sur FR3.

La Grande Famillecanal+

La Grande Famille était l’émission culte du midi !
À l’écran de 1990 à 1997, elle a été présentée par Michel Denisot, Jean-Luc Delarue, Michel Field, puis par le duo Alexandre Devoise et Philippe Vecchi.
Autour d’une table, différents chroniqueurs se succèdent pour aborder des thèmes de la vie quotidienne : la mode, l’environnement, la météo, le bien-être …

Pourquoi c’est culte 

Grâce notamment à la rubrique alimentaire qui a fait connaître au grand public l’ancien restaurateur ami des stars, Jean-Pierre Coffe.
C’est dans La Grande Famille que le défenseur de la « bonne bouffe » a fait ses premiers coups de gueule et a lancé son premier « C’est de la merde ! » caractéristique.

.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*