Quand le cinéma s’empare d’Agatha Christie !

Et que le roman est la première victime …

Tout le monde connaît Agatha Christie, la prolifique « Reine du Crime ». 66 romans, 154 nouvelles et 20 pièces de théâtre.
Des meurtres « en veux-tu, en voilà » dans un contexte suranné, des personnages vintage ( le méticuleux Hercule Poirot et l’opiniâtre Miss Marple), un subtil mélange de suspense et d’intellect …
Pas étonnant qu’Agatha Christie soit une valeur sûre pour le cinéma.

Premières adaptations policées

Héros superbe devenu fade

Agatha Christie a sans doute été effondrée lors du visionnage d’Alibi (1931), adaptation libre de son roman Le Meurtre de Roger Ackroyd.

agatha christie

Leslie S.Hiscott réalisa ce film, l’un des seuls que le temps ait retenu parce qu’il marque la première apparition cinématographique d’Hercule Poirot. Plutôt un hybride de Sherlock Holmes.

Une question demeure : sans sa moustache, son costume impeccable et ses grands airs, Poirot est-il toujours le Grand Hercule ?
Le public a sans doute pensé que non, puisque la trilogie de films autour d’Austin Trevor, interprète du détective belge, n’est pas vraiment resté dans la mémoire collective …

Twist final !

L’académicien français René Clair s’en sortit à peine mieux avec son adaptation du roman Dix petits nègres.

agatha christie

Le titre du film fut modifié (ce que l’on peut comprendre) : And then there were none en anglais pour Dix petits indiens (pour éviter l’insulte) en français.

Cette première version d’un des grands classiques d’Agatha Christie, sorte de Cluedo sur une île déserte, fut récompensé avec le Léopard d’or 1946.
Cependant, il commit le pire des sacrilèges en matière d’adaptation : changer la fin de l’histoire …

Des personnages interchangeables

On aime l’histoire mais on a trop vu son héros ? Pas de souci !
Le catalogue d’Agatha Christie peut vous offrir d’autres options et tant pis pour les puristes !

Le roman Le Train de 16 h 50 met en scène Miss Marple. Pourtant dans Le Crime est notre affaire (2008), Catherine Frot et André Dussollier sont un couple d’agents secrets à la retraite, Prudence et Bélisaire Beresford.

Ces noms ne vous disent rien ? Pourtant, ce sont bien des personnages d’Agatha Christie, au nom francisé. Tuppense et Tommy Beresford apparaissent dans 4 romans, dont N ou M ? (1941), et dans le recueil de 15 nouvelles Associés contre le crime.

Notons que ce changement de détective a souvent été constaté dans les séries autour d’Hercule Poirot et de Miss Marple. Il faut bien alimenter les épisodes des longues productions télévisuelles, alors autant piocher dans d’autres volumes du même auteur …

agatha christie

Agatha Christie prend du galon …

Des grands noms d’Hollywood se sont approprier son oeuvre. Et parfois trop !

Mieux vaut en rire !

C’est le cas de Billy Wilder, le célèbre réalisateur de Sept ans de réflexion (1955) et Certains l’aiment chaud (1959), avec la sublime Marilyn Monroe. En 1957, il mit en scène une autre pointure, Marlene Dietrich, dans Témoin à charge, adaptation de la nouvelle éponyme d’Agatha Christie.
Ainsi, le génie du rire ne put s’empêcher d’ajouter sa patte comique dans cette intrigue policière, plombant légèrement la dynamique de suspense.

À la décharge de Billy Wilder, viendrait d’autres « assassins », plus dangereux, par la suite.

Par exemple, ABC contre Hercule Poirot (1965), avec Tony Randall et Anita Ekberg (Madame « Fontaine de Trevi » pour Fellini), dans lequel le ressort comique s’impose sur la trame.

Sans parler de cette parodie de Miss Marple et d’Hercule Poirot,  Un cadavre au dessert (1976), avec Peter Falk (l’éternel inspecteur Columbo) et Truman Capote (si, si, l’écrivain !).

agatha christie

Du haut standing plus sérieux

Il y eut le « Poirot cinéma » préféré d’Agatha Christie : Albert Finney dans Le Crime de l’Orient-Express (1975) face à Sean Connery, Lauren Bacall, Vanessa Redgrave, Jean-Pierre Cassel, Anthony Perkins …
Un casting 5 étoiles pour un film nominé six fois aux Oscars de 1975, dont celui du Meilleure actrice dans un second rôle obtenue par Ingrid Bergman.

Un autre interprète du détective aux petites cellules grises : Peter Ustinov.
Il l’incarna 6 fois, dont 3 au cinéma : Mort sur le Nil (1978), Meurtre au Soleil (1982), Rendez-vous avec la mort (1988).
Cette version de Poirot est sans doute la plus connue (avec celle de David Suchet pour la télé).
Pourtant la fille d’Agatha Christie ne l’appréciait pas du tout, disant que Poirot n’était pas ainsi. Ce à quoi Peter Ustinov rétorqua : « Maintenant si !« .

Miss Marple a aussi eu droit à son chef-d’oeuvre made in Hollywood.
En 1980, Le miroir se brisa réunit Angela Lansbury, Elizabeth Taylor, Rock Hudson, Kim Novak, Tony Curtis et Géraldine Chaplin.

L’affiche est devenu le principal atout des nouvelles adaptations.
Pour Le crime de l’Orient-Express et Crooked House (2017)nous retrouvons la fine fleur de l’interprétation de cette nouvelle ère holywoodienne.
Tout azimut : Kenneth Branagh, Penélope Cruz, Willem Dafoe, Judi Dench, Johnny Depp, Glenn Close, Terence Stamp.

agatha christie

Après …
Fallait-il vraiment que ces grands acteurs s’attellent à un monument visité et revisité comme l’est l’oeuvre d’Agatha Christie ?

C’est une autre question … que vous pouvez tenter de répondre en commentaire !

Au sujet d’Agatha Christie …

1 Commentaire

  1. Effectivement une belle brochette d’acteurs mais l’histoire est connue archi connu. Le film m’a tout de même plu avec un « méchant Jonny deep » mais pourquoi ne pas prendre un Agatha moins connu pour refaire un film ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*