Agatha Christie : une vie qui dépasse la fiction !

5 secrets sur la « Reine du crime »

66 romans, traduits en 107 langues et vendus à plus de 2 milliards exemplaires, dans 150 pays …
Agatha Christie en a écrit des aventures …
Mais sa vie aurait mérité bien des lignes !

Agatha Christie, la bio vite-fait !

  • Agatha Mary Clarissa Miller (1890-1976) était la fille d’un rentier américain et d’une Anglaise de bonne famille.
  • Agatha se marie avec un aviateur, le lieutenant Archibald Christie, le jour de Noël 1914.
    Leur fille Rosalind naît le 5 août 1919.
  • Après avoir lu Le Mystère de la Chambre Jaune (1907) de Gaston Leroux, Agatha Christie se lance dans l’écriture.
    Elle cherche surtout à augmenter les maigres revenus de son foyer.
    Son premier roman, La Mystérieuse Affaire de Styles (1917) est l’enquête d’un certain Hercule Poirot …
  • Le succès vient dès 1926, avec son septième roman, Le Meurtre de Roger Ackroyd.
  • Divorcée en 1928, Agatha Christie épouse, deux ans plus tard, un archéologue, Sir Max Mallowan (1904-1978).
    Le mariage est heureux, malgré des différences de religion et d’âge.
  • La « Reine du crime » a aussi publié 6 romans d’amour sous le pseudonyme de Mary Westmacott, 7 pièces de théâtre et 2 recueils de poèmes. 

.

1 – Experte en poisonsagatha christie

Pendant la Première Guerre mondiale, lorsqu’Archibald Christie est mobilisé, Agatha veut aussi participer à l’effort de guerre.
Comme beaucoup d’Anglaises, elle devient alors infirmière bénévole. 

Cette activité, apprise dans des conditions difficiles, sied à son caractère patient et endurant.
Elle va même faire naître une vocation : la médecine par les plantes.
Agatha Christie obtient son diplôme de pharmacienne en 1917 et travaille alors comme assistante-chimiste.

En préparant les remèdes naturels, elle découvre comment un médicament végétal peut devenir un poison mortel.
Cette connaissance des plantes sert les romans d’Agatha Christie : la moitié de ses victimes littéraires périssent par empoisonnement.

Au point qu’un jardin de ses « plantes tueuses » a été créé en hommage, à Torquay, la ville natale de la « Duchesse de la mort » (comme elle s’appelait elle-même). 

2 – Véritable globe-trotter

Dès l’enfance, Agatha Christie voyage beaucoup.

Son éducation privilégiée l’emmène dans tous les lieux de villégiature britanniques : Pau, Paris, Londres, Le Caire
D’abord parce qu’elle suit ses parents, ensuite parce qu’elle doit rencontrer le beau monde pour y trouver un mari.
Chose faite en 1914, lorsqu’elle épouse Archibald Christie.

En 1922, celui-ci est embauché pour accompagner la délégation chargée de promouvoir l’Exposition de l’Empire britannique prévue en 1924.
Agatha et lui font donc le tour du monde pendant 10 mois.
Le couple visite l’Afrique du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis, le Canada

Après son divorce en 1928, Agatha Christie part seule en voyage, afin de se ressourcer.
Elle quitte l’Angleterre pour Istanbul, puis pour Bagdad à bord du célèbre train de luxe, l’Orient-Express.

Vers la fin de son voyage, en 1930, elle visite le site de fouilles d’Ur (dans l’actuel Irak) et rencontre un archéologue Sir Max Mallowan.
Coup de foudre et mariage dans la même année.

Pendant plus de 20 ans, Agatha Christie accompagne son mari dans ses expéditions : Moussoul, Bagdad, Alep, Nimrud …
Une véritable Indiana Jones qui utilise sa nouvelle passion dans ses romans : Meurtre en Mésopotamie (1936), Mort sur le Nil (1937) …

agatha christie

3 – Pionnière du surf

Pendant leur tour du monde en 1922, Archibald et Agatha Christie ont visité l’Afrique du Sud.
Au Cap, la romancière découvre le surf allongé.
Et malgré l’époque qui n’accepte pas vraiment les femmes en maillot, et encore moins sur une planche, Agatha se lance !

« En Afrique du Sud, les planches de surf étaient faites d’un bois fin et léger, faciles à transporter, et on apprenait vite à se lancer dans les vagues. On pouvait se faire mal (…) mais, dans l’ensemble, c’était un sport facile et vraiment amusant. » *

Lorsque le couple arrive à Hawaii, c’est tout naturellement qu’il va surfer …
Mais surprise !
Les eaux sont plus agitées, les planches plus lourdes …
Et le sport se pratique debout !

« Étant donné que nous l’avions pratiqué en Afrique du Sud, nous pensions très bien connaître ce sport. C’est pourtant très différent à Honolulu. » *

« Mon grand moment de triomphe a été lorsque j’ai pu maintenir mon équilibre et arriver jusque sur la plage debout sur ma planche ! » *

« C’est l’une des extases physiques les plus absolues que j’ai jamais connues. » *

*extraits d’Une autobiographie, d’Agatha Christie

agatha christie

4 – Une vengeance parfaite

En 1926, Archibald Christie tombe amoureux de sa collègue, Nancy Neele.
Il annonce à Agatha son intention de divorcer mais lui demande d’être discrète.
La romancière est célèbre : il redoute les retombées médiatiques qui pourraient faire du tord à sa maîtresse …

Mal lui en a prit !
Le 4 décembre, sa voiture est retrouvée, abandonnée près de l’étang de Silent Pool, réputé hanté.
Pas de trace d’Agatha, juste son manteau de fourrure, son poudrier et son permis de conduire.

La presse s’empare aussitôt de l’affaire et l’adultère d’Archibald est étalé en première page.
Les journaux offrent 100£ à quiconque donnerait une information et publient des photomontages permettant de l’identifier !

Agatha Christie

Archibald est aussitôt suspecté de meurtre. 
D’autant plus qu’il a passé la nuit antérieure à quelques kilomètres de l’étang …

On organise un drainage puis de gigantesques battues, avec 15.000 volontaires.
Dont Sir Arthur Conan Doyle, le père de Sherlock Holmes, qui ira jusqu’à consulter un médium !

En fait, Agatha Christie profite dans une station balnéaire du Nord.
Elle s’y est inscrite sous le nom de la maîtresse de son mari !
Elle avait averti sa fille, Rosalind, pour ne pas l’inquiéter, mais personne n’a eu l’idée de l’interroger !
Pas étonnant que la romancière se soit moqué tant de fois des compétences de la police !

Finalement, Archibald la retrouve et va la chercher, douze jours après sa disparition.
Il confronte sa femme qui lui répond, droit dans les yeux, qu’elle n’est pas cette Agatha dont il lui parle ! 

Le couple finit par rentrer ensemble, mais divorce en avril 1928 (et Archibald épouse sa maîtresse).

Quant à sa disparition, Agatha Christie a toujours prétendu ne se souvenir de rien …
La reine du crime, on vous dit !

Le saviez-vous ?

Cette histoire est si rocambolesque qu’elle a inspiré d’autres artistes.

  • Alfred Hitchcock pour le film Une femme disparaît (1938)
  • Gillian Flynn pour son best-seller Les Apparences
  • … adapté au cinéma par David Fincher en Gone Girl (2014).

Acheter Agatha Christie, le chapitre disparu (2016) de Brigitte Kernel

.

5 – Exilée fiscale

Avant d’être riche et célèbre, Agatha Christie s’est carrément fait spoliée !
Son premier contrat, signé à la va-vite, l’oblige à rédiger cinq romans pour 25£.
Pragmatique, elle engage ensuite Edmunk Cork, son premier (et seul) agent, qui renégocie son pourcentage et contribue à son succès mondial.

Sa fortune devient colossale.
Agatha Christie trouve alors une astuce pour la préserver du fisc britannique !

En 1955, elle crée et installe sa société, Agatha Christie Limited, dans la République d’Irlande, un véritable paradis fiscal pour les auteurs.

Longtemps terre de misère, l’Irlande, indépendante dès 1949, veut faciliter le retour des centaines d’intellectuels émigrés.
L’état déclare l’exonération des impôts sur les droits d’auteur.

Agatha Christie a donc profité de cette mesure … Qui lui a permis de s’acheter jusqu’à 11 maisons !

Greenway House, dernière maison d’Agatha Christie, aujourd’hui musée

.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*