Les dessous des « Demoiselles d’Avignon »

5 femmes, 5 anecdotes

Peinture à l’huile de 2,44 × 2,34 m
Réalisée par Pablo Picasso en 1907
Exposée au Museum of Modern Art de New York

les demoiselles d'avignon

1 – Avignon est en Espagne !

Picasso a peint Les Demoiselles d’Avignon en 1907, à Paris.
Dans l’atelier du Bateau-Lavoir, cité bohème à Montmartre.

L’oeuvre de 2×2 mètres s’est d’abord appelée El burdel d’Aviñón.
Le nom a été changé en 1916 pour le Salon d’Antin.

Grâce à ce titre espagnol, on comprend qu’il ne s’agit pas de la ville française, mais du Carrer d’Avinyó, une rue de Barcelone, où a grandi Pablo.
Les modèles représentées sont des prostituées.

2 – L’oeuvre est inachevée

Pablo Picasso a beaucoup médité son oeuvre avant de la réaliser.
Et c’est le moins que l’on puisse dire …
Des centaines de croquis et dessins préparatoires avant d’obtenir Les Demoiselles d’Avignon telles que nous les connaissons.

Ironie du sort : l’oeuvre est volontairement non achevée par l’artiste !

Selon les esquisses retrouvées, Picasso voulait y faire figurer un matelot (client type des prostituées) et un étudiant en médecine (référence aux maladies vénériennes), ainsi qu’un repas pour les filles.
De celui-ci, ils ne restent qu’un panier de fruits dans lequel on reconnaît une grappe de raisins (symbole de la luxure romaine) et une pomme (référence à la tentation d’Ève).

3 – L’accueil fut mitigé

Les Demoiselles d’Avignon en a dérangé plus d’un !
Pourtant, ce n’est ni le nu, ni la référence aux prostituées incomprise qui choque. Mais son style.

Picasso expérimente autour de la géométrie et des formes représentées.
Rien n’apparaît tel que l’oeil le perçoit : images brisées, multiples facettes, perspective inversée.
Sans parler des visages qui montrent à la fois, un profil et une moitié de face.

Même les surréalistes ne sont pas unanimes. 
Apollinaire n’était pas fan.
Tandis qu’André Breton a été très enthousiaste.
Il l’appela « l’évènement capital du XXème siècle« , dont il fallait parler « d’une façon mystique ».

C’est grâce à son intervention, qu’en 1924, Picasso vend le tableau 25.000 francs au couturier Jacques Doucet.

4- La première peinture cubiste ?

C’est ce que Pablo Picasso répétait volontiers, se posant en père fondateur de ce nouveau mouvement.

Il semble pourtant qu’il ait été sacrément influencé.
Notamment Georges Braque, son ami, avec qui il étudia les lignes de contour de Paul Cézanne.

Matisse considérait, d’ailleurs, le tableau Maisons à l’Estaque de Braque, comme la véritable première oeuvre cubiste (1907).

les demoiselles d'avignon
Georges Braque – Maisons à l’Estaque

5 – Le début d’un dialogue pictural entre artistes

En 1908, Braque répond à Picasso et ses Demoiselles avec Le Grand Nu, oeuvre moins radicale qui montre une baigneuse déformée sur fond gris et rose.

les demoiselles 'avignon
Georges Braque – Le Grand Nu

Quant à Matisse, Les Demoiselles d’Avignon s’inspire de La Joie de Vivre (1906).
Encore des femmes nues sur des teintes rouges piquées de bleu.
Et plus tard, Matisse rétorque à Picasso avec La Danse (1910).

les demoiselles d'avignon
Henri Matisse – La joie de vivre
les demoiselles d'avignon
Henri Matisse – La danse

.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*