Top 10 Films avec de vrais (faux) chefs d’États !

Des rôles à Oscars

Les arcanes du pouvoir, les complots des hautes sphères, la course à l’élection …
Ces films décrivent (ou inventent, suivant ce que vous préférez croire) la dure vie des chefs d’États.

Petit aperçu sur grand écran des coulisses de la Maison Blanche et de ses homologues mondiaux.

La conquête

films chefs d'états

Film de Xavier Durringer (2011)

En 2007, Nicolas Sarkozy est élu président de la République française.
L’occasion de réfléchir sur les étapes parcourues : le retour auprès de Chirac après l’épisode Balladur, sa rivalité avec Villepin …
Et surtout la relation tumultueuse avec Cécilia, qui s’en va, puis revient.

Ironie : le président, encore en exercice lors de la sortie du film, est incarné par Denis Podalydès, qui avait pourtant soutenu Ségolène Royal pendant la campagne.

Pour les amateurs du « jeu des différences » (saurez-vous reconnaître qui joue qui ?

Front Runner : Le Scandale

Film de Jason Reitman (2018)

Pas un chef d’état mais il a failli habiter la Maison Blanche … En tout cas, il aurait bien voulu !

Hugh Jackman interprète Gary Hart, un sénateur américain qui, en 1988, se lance dans la course à la présidence.
Une rumeur d’adultère met à mal ses ambitions.

À voir pour Wolverine qui affronte la meute sans sortir ses griffes !

La Dame de Fer

Film de Phyllida Lloyd (2011)

Margaret Thatcher, fille d’un épicier et d’une couturière, a été la Première ministre du Royaume-Uni de 1979 à 1990.
Une fonction qui lui a valu des ennemis et un surnom, le titre de ce biopic très mal accueilli par la critique …

Mais qui permit à Meryl Streep de recevoir l’Oscar de la meilleure actrice.

À voir pour Meryl … Mais à choisir, préférez Sur la route de Madison !

Le Dernier Roi d’Écosse

films chefs d'états

Film de Kevin MacDonald (2006)

Le film porte le nom d’un des titres honorifiques que le président d’Ouganda, Idi Amin Dada, s’était attribuait, par pure mégalomanie.

Cette fiction place un médecin écossais au plus près du dictateur, qui le fascine par son charisme, avant de découvrir sa réalité sanguinaire.

Forest Whitaker est magistral et il n’a vraiment pas volé son Oscar du meilleur acteur.

À voir quand vous serez dans un bon jour, avec l’estomac bien accroché !

Les Heures sombres

Film de Joe Wright (2017)

Gary Oldman accepte volontiers les métamorphoses cinématographiques.
Cette fois, bien lui en a pris !
Il a reçu l’Oscar du meilleur acteur pour son Winston Churchill plus vrai que nature.

Le biopic ne montre qu’un mois de sa vie, mais en pleine Seconde guerre mondiale.
Depuis mai 1940, avec sa nomination à la fonction de Premier ministre du Royaume-Uni, jusqu’en juin, lorsqu’il prononce son célèbre discours « We shall fight on the beaches« .

Un chef d’oeuvre sur la guerre vue côté stratégie … Et c’est tout aussi écœurant.

Lire Winston Churchill en 25 bons mots

Le Discours d’un Roi

films chefs d'états

Film de Tom Hooper (2010)

À une époque où Hitler enflamme la radio avec des discours fous mais puissants, difficile de s’imposer sur les ondes quand on est bègue.

Colin Firth (lui aussi oscarisé) interprète le roi du Royaume-Uni, George VI, que les frasques de son frère assoient bien malgré lui sur le trône.
Il parviendra à remonter le moral de sa nation grâce à l’aide de son thérapeute, magistralement joué par Geoffrey Rush.

Une belle et véridique histoire d’amitié tout en pudeur et enjeux politiques.

Comment George VI accéda-t-il au trône ?
On vous raconte l’histoire d’amour entre son frère Édouard VIII et Wallis Simpson.

Vice

films chefs d'états

Film d’Adam McKay (2018)

Christian Bale aurait dû gagner l’Oscar (mais on lui préféra la performance de Rami Malek dans Bohemian Rhapsody).
On vous met au défi de retrouver dans ce rôle le Batman qui sommeille en lui !

20 kilos de pris pour interpréter Dick Cheney, qui gravit les échelons politiques jusqu’à devenir le vice-président de George W. Bush.
Soit le véritable maître de la Maison Blanche, pendant que W s’étouffait au bretzel !

Voir et se dire qu’effectivement, Bale méritait vraiment l’Oscar !

W : L’improbable président

films chefs d'états

Film d’Oliver Stone (2008)

George W. Bush méritait bien un biopic pour lui tout seul après huit ans de présidence et de polémiques internationales.

Il est interprété par Josh Brolin, qui pouvait bien comprendre ce que veut dire grandir dans l’ombre du père.
Anecdote insolite : le rôle a d’abord été proposé à Christian Bale, qui refusa après des essais de prothèses peu concluants.

Recommandé par le propre W qui « aima beaucoup » le film malgré « des moments tristes » !

Nixon

Film d’Oliver Stone (1995)

Apparemment, le réalisateur de JFK aime les films sur les chefs d’états !
Avant W, Oliver Stone avait déjà raconté Richard Nixon, 37e président des États-Unis, de 1969 à 1974.

Vie personnelle et vie publique y passent. Mais on se souvient surtout du Watergate, scandale qui entraîne sa démission.

À voir pour Anthony Hopkins, nommé (mais pas récompensé) à l’Oscar du meilleur acteur.

Frost / Nixon, l’heure de vérité

Film de Ron Howard (2008)

Certains chefs d’états méritent plusieurs films !
Il faut dire que le scandale du Watergate n’était pas une mince affaire.

Ici, le thème de l’espionnage politique est au centre d’un bras de fer : la véritable interview que le journaliste britannique David Frost fit en 1977 de l’ancien président Richard Nixon.

Les coulisses d’un face-à-face tendu, qui ne pouvait compter qu’un seul vainqueur.

Jeux psychologiques et enjeux politiques. Un très bon film.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *