Fugees : Ce qu’il faut savoir sur le groupe culte

Biographies et anecdotes

Fugees

Ils ont commencé dans les années 1990, ont fait aimé le hip-hop à des sceptiques du rap, puis se sont séparés !
Juste le temps de faire un album culte qui marque à jamais l’histoire musicale.

Retour sur les Fugees (avant qu’ils ne reviennent !)

Ils étaient 4 ! 

Avant ça, ils sont deux amis d’enfance, Wyclef Jean et Prakazrel (Pras) Michel.

Le premier, arrivé d’Haïti à l’âge de 9 ans, joue de la guitare acoustique, encouragé par sa mère qui voit sa passion comme un moyen d’éviter les mauvaises fréquentations de Brooklyn.

Pras, également d’origine haïtienne, aime le rap et lui propose de créer un groupe. 
Il en parle alors à deux copines de classe, une certaine Marcy et Lauryn Hill, une fille d’institutrice du New Jersey, fan de R&B’.

Mais avec le temps, Marcy choisit de privilégier ses études et délaisse les répétitions.
Le groupe ne sera finalement composé que de Wyclef Jean, Pras Michel et Lauryn Hill. 

Ils s’appelaient Rap Translators

Le groupe amateur porte ce nom lorsqu’il est repéré par le père d’une amie, membre et producteur des Kool and the Gang. 
Leur concept est de rapper dans plusieurs langues (ce qu’ils feront dans quelques morceaux futurs).

Ils abandonnent rapidement le nom Rap Translators, déjà utilisé par une autre formation, et choisissent alors Fugees, dérivé du mot anglais refugees (“réfugiés”).
Une référence à leurs origines caribéennes et un hommage aux milliers d’Haïtiens contraints de fuir le régime Duvalier. 

Lauryn Hill chez les nonnes !

En parallèle de la préparation d’un premier album, la jeune chanteuse connaît déjà un premier succès solo.
Après avoir fait une apparition dans le feuilleton As the World Turns en 1991, Lauryn Hill joue et chante aux côtés de Whoopi Goldberg dans Sister Act 2 (Bill Duke, 1993).

Le succès du film est modeste à sa sortie, mais sa prestation de chanteuse à voix / rappeuse est cependant remarquée. 

Le premier album des Fugees est un échec …

Et particulièrement cuisant, au point de faire douter le groupe, proche de la séparation. 

La critique trouve Blunted on Reality (1993) trop agressif et comprend que Fugees n’a pas encore trouvé son identité.
Leur producteur croit pourtant en eux et leur donne les moyens de réaliser un nouveau projet. 

Mais The Score est un triomphe !

Quand Fugees prépare son second album, l’époque est au gangsta rap de Coolio ou Dr. Dre.
Pourtant, le groupe opte pour du hip-hop accessible, qui raconte la vie de ses membres et ne fait pas l’apologie de la luxure, des drogues ni des flingues ! 

Le public est particulièrement conquis par leur version de “Killing me softly” de Roberta Flake et “No woman no cry” de Bob Marley.

The Score fait l’unanimité dès sa sortie en 1996. Il se vend à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde et leur permet de remporter deux Grammy Awards.
Meilleur album rap et Meilleure performance R&B pour la chanson “Killing me Softly”

D’après Lauryn Hill, cet album est “l’équivalent du hip-hop de ce que fut Tommy des Who pour le rock’n’roll”

Les projets caritatifs

En parallèle de la musique, Fugees s’investit dans l’humanitaire.

Lauryn Hill fonde le Refugee Project, qui aide les familles d’immigrés grâce à des concerts caritatifs.
Le groupe s’implique également avec Haïti, où il joue en avril 1997 devant 75.000 personnes à Port-au-Prince.

Les raisons de la séparation

Alors qu’ils sont au zénith de la gloire, les membres de Fugees se séparent.

Chacun rêve d’une carrière solo.
Lauryn Hill prépare son album The Miseducation of Lauryn Hill (qui sera un véritable carton) et compte sur l’aide de Wyclef Jean, avec qui elle a vécu une longue et tumultueuse relation.
Mais celui-ci, tout comme Pras, travaille déjà sur ses propres morceaux. 

Puis Lauryn Hill se met en couple avec Rohan, le fils de Bob Marley, avec qui elle a six enfants.
Elle se retire de la scène musicale et refuse de participer au troisième album que Pras et Wyclef lui proposent. 

De retour ?

Le temps passe …
Wyclef se présente à la présidence d’Haïti, alors que Pras soutient un autre candidat, Michel Martelly.
Pendant que Lauryn Hill souffre une crise mystique et des démêlés avec la justice.
Wyclef l’a dit publiquement bipolaire et refuse une nouvelle collaboration tant qu’elle ne se fait pas soigner. 

Un retour des Fugees semble alors impossible …
Et pourtant, ils annoncent une nouvelle tournée pour décembre 2021 pour célébrer les 25 ans de The Score

Retour définitif ?

Sources
Europe1.fr
Elle.fr
Slate.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *