Le Judaïsme : Qu’est-ce que c’est ?

Histoire et tradition

Plus qu’une religion, le judaïsme est un mode de vie.

Petit récapitulatif des bases de l’une des plus anciennes religions monothéistes pour améliorer sa culture générale.

Un peu d’Histoire 

Le terme judaïsme apparaît pour la première fois au IIe siècle av. J.-C.
Cependant, ses préceptes sont bien plus vieux, la religion juive ayant été fondatrice d’autres cultes (l’islam et le christianisme).

À l’origine : Abraham

L’histoire du peuple juif est racontée dans l’Ancien Testament, la première partie de la Bible écrite en hébreu.
Le premier livre, la Genèse, évoque le parcours et la généalogie de leurs ancêtres.

Ainsi, il y a 4.000 ans, Abraham est choisi par Dieu pour peupler Canaan, une terre fertile qui lui est offerte.

Le patriarche devient père d’Isaac, lui-même père de Jacob, dont le nom est changé en Israël.
Ce dernier engendre douze fils, fondateurs des futures tribus d’Israël.
Parmi lesquelles se trouve Juda, de qui provient le terme « juif ».

Puis une famine oblige Israël à quitter Canaan pour l’Égypte.
D’abord bien accueillis, ses descendants devenus trop nombreux inquiètent Pharaon.
Le peuple d’Israël est réduit à l’esclavage, jusqu’à son exode mené par Moïse.

Après plusieurs siècles d’exil, les Hébreux récupèrent la Terre Promise par Dieu et affrontent plusieurs peuples installés.
Des rois sont nommés, dont David (qui unifie les tribus) et son fils Salomon (qui construit le premier temple à Jérusalem).

Obstacles et expansion

Israël reçoit alors de plus en plus d’influences externes : Babylone, la Perse, les Grecs.
La culture juive fusionne notamment avec ces derniers, suite au projet d’hellénisation entrepris par Alexandre le Grand au IVe siècle avant J.-C.

Puis les Romains occupent le territoire.
La Judée devient une province sous autorité militaire et civile en 63 avant J.-C.
Après plusieurs décennies de tyrannie, une rébellion éclate contre Rome, qui finit par assiéger Jérusalem en 70.
La ville est détruite, son temple brûlé et les Juifs dispersés dans tout l’Empire.

Leur persécution commence dès le XIIe siècle, notamment menée par l’Inquisition espagnole.
Elle s’intensifie à la fin du XIXe en Europe de l’Est, avec les pogroms (du russe « détruire »).
Suite à la Shoah (« catastrophe » en hébreu), l’extermination de 6 millions de Juifs par les Nazis, l’idée de la création d’une nation se concrétise.
Le 14 mai 1948, l’État d’Israël déclare son indépendance.

judaïsme

Qu’enseigne le judaïsme ?

Les livres sacrés du judaïsme sont principalement la Torah et le Talmud.

  • La Torah est composée des cinq premiers livres bibliques (appelés Pentateuque par les chrétiens) : la Genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome.
    Elle comprend la loi de Moïse donnée par le Dieu Unique YHWH (Tétragramme prononcé Yahvé) sur le Mont Sinaï.
    Parmi ses rituels le plus connus, se trouvent le Shabbat (jour de repos et d’étude hebdomadaire) et la circoncision (signe d’appartenance au Peuple Élu).

Le judaïsme respecte également le reste de l’Ancien Testament : les livres des Prophètes (Nebiim) et les écrits poétiques (Kétoubim).

  • Le Talmud compile les discussions successives des rabbins (autorités religieuses) sur divers sujets relatifs à la Torah. Cette loi orale retranscrite s’impose dès le Moyen Âge dans le culte juif.
judaïsme

La promesse d’un Messie

La venue d’un Messie est d’abord évoqué dans la Genèse.
Dieu promet à Jacob qu’un homme issu de sa lignée apporterait la paix éternelle.
De plus, les prophéties indiquent que ce Sauveur apporterait la domination parfaite d’Israël.

Alors que les chrétiens du Ier siècle reconnurent Jésus de Nazareth dans ce rôle, les Juifs s’attendaient à une figure politique capable de les libérer du joug romain.

De nos jours, certains Juifs attendent toujours ce Messie personnel alors que d’autres ne veulent y voir que la promesse d’un paix prochaine.

Quelques fêtes

  • Yom Kippour : Jour du Pardon, célébré en septembre / octobre, après Dix Jours de Pénitence (jeûnes et examen de conscience)
  • Pourim : Fête des Sorts, célébrée en février / mars, en mémoire de la délivrance d’un génocide, racontée dans le Livre d’Esther
  • Pessah : Pâques, célébrée en mars /avril, en mémoire de l’Exode hors d’Égypte.
  • Hannoukka : Fête de l’Inauguration, célébrée en décembre, en mémoire de la victoire militaire des Maccabées
  • Bar Mitzvah : fête pour célébrer la majorité religieuse des garçons à 13 ans et un jour.

Comprendre d’autres religions

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *