Kurt Cobain, intime

« Come as you are »

kurt cobain

1 – Enfance difficile …

Kurt Cobain naît en 1967. Ses parents sont très jeunes à sa naissance.
Il vit très mal leur divorce lorsqu’il a douze ans. Il tente alors d’attirer l’attention de son père, en le décevant volontairement.
Enfant hyperactif, il est balloté par sa famille, vivant tantôt chez un oncle, déménageant soudain chez une tante.
L’école n’est pas son truc. Kurt Cobain est victime d’harcèlement scolaire parce qu’il est ami avec un camarade homosexuel.

2 – … & Macabre

En rentrant du collège avec deux amis, Kurt Cobain découvre le cadavre d’un homme pendu dans le bois.

Kurt connaissait la victime, le frère d’un ami. Le corps formait un angle bizarre et ses membres tordus ajoutaient encore à l’horreur de la scène.*

L’adolescent reste une bonne heure, seul auprès du corps, jusqu’à l’arrivée des secours.
L’évènement le marque au point qu’il tourne, à 15 ans, un petit court-métrage, à la caméra Super-8 : « Kurt commits bloody suicide« .

Il fait semblant de se trancher les poignets avec une cannette avant de tomber raide mort au milieu des giclées de faux sang spectaculaires.*

La mort le touche de très près : son grand-père s’est poignardé devant ses enfants et deux oncles se sont tué d’une balle.

*extraits de la biographie Kurt Cobain, une vie à vif  par Charles R.Cross.

3 – Casier

À 19 ans, Kurt Cobain a droit à sa photo dans les archives de la police !
Il est arrêté pour graffiti. Son oeuvre : « God is gay ».

kurt cobain

4 – Douleurs …

Depuis toujours, Kurt Cobain a une santé délicate.
Dépression, bronchite chronique … Mais surtout de violents maux d’estomac qu’aucun médecin ne sait traiter ni expliquer.
Dans sa lettre de suicide, il évoque « le gouffre brûlant de mon estomac nauséeux ». La prise de laitages apaisent momentanément les vomissements, mais les crises reviennent toujours et de façon imprévisible.

« Je ne sais jamais quand ça va arriver. Je peux être à la maison dans l’atmosphère la plus détendue qui soit, sirotant de l’eau de source, pas de stress, pas d’agitation, et soudain : Wham ! Comme un coup de fusil : le glas de l’estomac a sonné. »#

5 – … & Héroïne

Pour calmer ses douleurs à l’estomac, il commence à prendre de l’héroïne, pour la première fois en 1986.

« Quitte à me sentir comme un junkie, autant en être vraiment un. »#

En 1991, lors de la promotion de l’album Nevermind, son addiction devient évidente lorsqu’il perd connaissance en plein shooting photo.
Il tente une désintoxication en apprenant qu’il va être père.
Les maux d’estomac réapparaissent et un médecin lui prescrit des pillules apparentées à la méthadone.
Il reprend de l’héroïne peu après. En 1993, il fait sa première overdose juste avant un concert à New York (qu’il assure malgré tout !).

« J’ai décidé de soulager ma douleur au moyen de petites doses d’héroïne et pendant trois semaines entières ça a colmaté un peu, mais ensuite la douleur est revenue alors j’ai arrêté. (…) C’était une connerie et je ne le referai jamais et je plains vraiment quiconque croit pouvoir utiliser l’héroïne comme médicament, parce que, hum, eh ben, ça ne marche pas. L’état de manque ressemble en tout point à ce que vous avez entendu dire, on vomit, on sue, on chie au lit exactement comme dans le film « Moi, Christiane F ». C’est atroce, laissez tomber. » #

Kurt Cobain, Journal

kurt cobain

6 – Complexé

La santé fragile de Kurt Cobain l’a rendu chétif, ce qui le complexe.
Pour dissimuler son corps qu’il trouve trop maigre, il empile plusieurs couches de vêtements : deux T-shirts superposés, une ou deux chemises, parfois un pull en grosse laine …
Et sans le vouloir, une mode est lancée !
La marque Converse aussi peut le remercier, car il la relance en portant souvent aux pieds une paire noire.

7 – Collectionneur

Il le revendique : Kurt Cobian collectionne toutes sortes d’objets étranges de façon frénétique.
Boîtes de médicaments ou en forme de cœur, foetus en plastique, vieilles poupées de porcelaine et en particulier, des figurines de singes musiciens.

kurt cobain

8 – Libre

Kurt Cobain ne cède pas à la pression de groupe en ce qui concerne le sien.
D’accord, Nirvana est punk dans le sens qu’il échappe à la culture dominante.
Mais son leader refuse de le ranger dans une quelconque case, même celle-ci.
Kurt Cobain assume parfaitement le côté pop de Nevermind.

« Le milieu undergroud a renié la pop ces dernières années. Je ne le comprends pas du tout, parce que les Ramones étaient pop. Les Sex Pistols étaient pop. Les Clash, pareil, et plein d’autres groupes. »

9 – Amoureux

Dans la catégorie de ce qui dérange ses proches, mais pas lui : Courtney Love. Ses lettres enflammées, avant et après son mariage, montre un amour proclamé …

« Je ne mérite pas d’être en ta présence. Et je marcherai dix pas derrière toi tête baissée, rongé par la culpabilité d’avoir le privilège d’avoir rencontré ton regard et de bénéficier de ton réconfort et de ta sagesse. »

… Avant de vouloir en divorcer, selon certains !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*