La Battle Splendid : Le Père Noël est une ordure / Les Bronzés font du ski

Les Classiques Télé de fin d’année !

Josiane Balasko, Michel Blanc, Marie-Anne Chazel, Christian Clavier, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte …
La mythique troupe du Splendid a écrit et joué ces deux films de Noël devenus cultes.
Quel est votre préféré : Le Père Noël est une ordure (1982) ou Les Bronzés font du ski (1979) ?

Le Père Noël est une ordure

le pere noel est une ordure

Les bronzés font du ski

le pere noël est une ordure

Les +

Les Personnages

Bien entendu, il y a des scènes d’anthologie.
Mais rien de possible sans ces caricatures de pauvres gens, inspirés du film Affreux, sales et méchants (1976) d’Ettore Scola.
À SOS Détresse Amitié, se croisent :
– la snob et coincée Thérèse
– Pierre, son collègue obsédé
– Katia, le travesti dépressif
– Josette et Félix, le couple qui vit dans une décharge
– M. Preskovic, le voisin seul …
Noël, époque du partage et de la bienveillance ?
Pas sûr avec ces personnages violents, égoïstes et intéressés ! Pourtant, c’est d’eux que naît le comique du film.

Les Situations

La troupe du Splendid incarne un groupe de potes qui se retrouvent pour les vacances d’hiver.
Les portraits de « Monsieur et Madame Tout Le Monde ».
Mais dans des scènes de vie comiques, voire rocambolesques :
– la crêpe au sucre,
– l’erreur de chronomètre,
– l’accident de ski,
– l’essayage de chaussures,
– la serrure gelée,
– perdus dans la montagne,
– seul la nuit sur un télésiège,
– et bien entendu, obligés de goûter à la liqueur de crapaud !

Les Répliques

Le Père Noël est une Ordure est avant tout une pièce de théâtre de 1979, d’où l’importance des dialogues.

Et des répliques devenues cultes, il y en a !
« C’est c’là, oui ! » phrase que répétait constamment le premier agent de la troupe.
« Zézette épouse X », « Ça dépend, ça dépasse ! » Ou le bon sens administratif !
Mais c’est d’la merde ?! Non, c’est kloug., création de Josiane Balasko, d’origine croate par son père.
Oh Thérèse ! Une serpillère ! ou le gilet pour sortir les poubelles !
C’est fin, c’est très fin, ça se mange sans faim.

le pere noel est une ordure

La Musique

« Just because of you », le générique du film encore parfaitement identifiable, a été composé par Pierre Bachelet, le père de « Au nord, c’était les corooooooons » !

Autre chanson indissociable des Bronzés font du ski : celle grelottée par un Jean-Claude Dusse coincé sur un télésiège.
« Quand te reverrai-je, pays merveilleux, où ceux qui s’aiment, vivent à deux. »
En fait, Michel Blanc devait entonner la célèbre valse folklorique « Étoile des Neiges ».
Faute de pouvoir payer les droits d’utilisation trop élevés, Bachelet imagina cette ritournelle très ressemblante.

les bronzes font du ski

LES –

Un scénario différent

Essayons de ne spoiler ni le film ni la pièce (dont il existe une captation datant de 1985, souvent rediffusée à la télé).
Sachez juste que la scène de zoo n’existait pas à l’origine.
Au théâtre, la fin se déroulait dans les locaux de SOS Détresse Amitié.
Le réalisateur Jean-Marie Poiré la trouvait « très, très mauvaise », il préféra donc la changer pour le film.

Autre création spéciale pour les grands écrans : le rôle de Josiane Balasko.
Marie-Ange Musquin, la responsable qui reste bloquée dans l’ascenseur, n’existait pas sur les planches.
En fait, l’actrice, qui a coécrit la pièce, devait jouer Thérèse, mais pour des raisons de disponibilité, elle a dû laisser son rôle à Anémone en 1979.

Les Faux-raccords

Les Bronzés font du ski en a pleins !
Des erreurs habillage, des reflets de techniciens qui se voient à l’écran, des figurants qui jouent deux rôles différents en quelques secondes
On vous laisse les chercher, ça peut être une nouvelle façon de revoir le film !

le père noel est une ordure

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*