Tout savoir sur « La jeune fille à la perle » de Vermeer

Même si le mystère reste entier !

La Jeune Fille à la perle est l’une des œuvres baroques les plus célèbres de l’histoire de la peinture.
Réalisée par le peintre néerlandais Johannes Vermeer vers 1665, elle est pourtant ignorée jusqu’au XIXe siècle.

On peut désormais observer cette huile sur toile de 44,5 cm × 39 cm à La Mauritshuis de La Haye (Pays-Bas).

La Jeune Fille à la perle : Ce que l’on voit

La Jeune Fille à la perle est l’une des plus célèbres tronies, un genre distinctif de la peinture barroque flamande, qui combine le portrait, la scène de genre et souvent la peinture d’histoire.

On peut y voir une jeune fille, qui fixe le peintre (ou le spectateur) en coin.
Elle semble surprise, la bouche entrouverte comme si la peinture capturait un instant suspendu.

La lumière baigne le côté droit de la jeune fille, qui pose devant un fond sombre, jadis un rideau vert (révélé par de récentes analyses), aujourd’hui presque noir.

Deux éléments s’imposent.

D’abord son turban, qui lui donna son nom d’origine : La Jeune Fille au turban.
L’étoffe bleue s’enroule autour du visage. La chevelure est cachée mais suggérée par le pan de tissu jaune et blanc qui retombe sur le côté.

Puis la perle, représentée dans plusieurs tableaux de Vermeer, qui devient l’élément primordial du titre changé au XXe siècle.
La lumière la fait scintiller dans l’ombre, rehaussant l’innocence et la pureté de la jeune fille.

.

Quelques infos sur Johannes Vermeer

  • Né à Delft (Hollande) en 1632, d’un père maître tisserand et marchand d’art, il passe toute sa vie dans sa ville natale.
  • Johannes commence son apprentissage artistique dès la fin des années 1640. En 1653, il est admis comme maître par la Guilde de Saint-Luc de Delft.
  • Son oeuvre est principalement composée de scènes de genre (La Laitière, 1658-1661).
  • Sa vie privée est si peu connue qu’on le surnomme « le Sphinx de Delft ». On sait qu’il se convertit au catholicisme avant son mariage avec Catharina Bolnes et qu’il devint, semble-t-il, père de 11 enfants.
  • Johannes Vermeer décède en 1675, à 43 ans.

.

Les mystères de La Joconde du Nord

Si La Jeune Fille à la perle est surnommée ainsi, c’est qu’elle a beaucoup en commun avec la Mona Lisa de Da Vinci.
L’oeuvre de Vermeer est aussi mystérieuse : on ne connaît que peu de détails à son sujet.

  • La toile n’est pas datée, même si l’on estime sa réalisation vers 1665.
  • On ignore s’il s’agit d’une commande spécifique.
  • La majorité des experts s’accordent pour dire que le modèle est une des filles adolescentes de Johannes Vermeer.

La Jeune Fille à la Perle a également disparu pendant deux siècles.
Après avoir été vendu par Vermeer à son mécène, la toile disparaît jusqu’en 1881, lors d’une vente où elle est cédée pour deux florins (moins d’un dollar !).
En 1902, elle est léguée au musée La Mauritshuis, où elle est encore exposée.

Tous ses mystères autour d’un chef d’oeuvre aussi célèbre ont permis certaines interprétations.
Ainsi La Jeune Fille à la perle a inspiré en 1999 un roman du même nom à l’écrivaine britannique Tracy Chevalier. Elle imagine une relation platonique mais faite de fascination entre Vermeer et une jeune servante qui lui sert de modèle.
Le roman a été adapté sur grand écran, par Peter Webber en 2003, avec Scarlett Johansson et Colin Firth.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *