Tout savoir sur « Le Petit Prince » de Saint-Exupéry

« Dessine-moi un mouton »

le petit prince

En 1943 est publié Le Petit Prince, le plus connu des romans d’Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944).
Un classique de la littérature que tout le monde a lu … ou pas !

On vous raconte tout ce qu’il faut en savoir.

De quoi ça parle ?

Après une panne de moteur, un aviateur (le narrateur et sans doute Saint-Exupéry lui-même) fait un atterrissage forcé dans le désert du Sahara. Il tente de réparer son avion. En vain, alors il s’endort …

Au matin, il est réveillé par un petit prince, qui vient de l’astéroïde B612, “à peine plus grande qu’une maison”.
Il y occupe son temps à ramoner les volcans et arracher les baobabs qui pourraient détruire sa planète.

le petit prince
Les baobabs qui représenteraient les puissances de l’Axe : le Japon, l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste

Mais désormais, le petit prince demande à l’aviateur : “S’il vous plaît … Dessine-moi un mouton !”

Le narrateur interloqué obéit, réalise plusieurs versions d’un mouton, mais aucune ne plaît au petit prince.
La solution ? Dessiner une caisse dans laquelle se cache l’animal !

Si le petit prince est sur Terre, c’est que sa rose a des épines. (L’amour, ça pique !)
Alors, il est parti explorer les étoiles, ce qu’il regrette désormais … 

Et pourtant, son voyage lui a appris bien des choses, grâce (entre autres) :

  • Au roi d’une planète sans sujet.
  • Au buveur qui boit pour oublier.
  • À un businessman qui veut posséder toutes les étoiles.

Sur Terre, le petit prince découvre que sa rose n’est pas unique, qu’il en existe un jardin entier. Quelle déception !
Mais un renard le console en lui expliquant le sens du terme “apprivoiser” et donc de l’amour.

Son corps disparaît et l’aviateur, qui a fini ses réparations, rentre chez lui. 

le petit prince

Comment ça finit ?

Le petit prince passe finalement huit jours avec l’aviateur et veut rentrer chez lui.
Pour ce faire, il demande à un serpent de le « libérer » en le mordant.

Chose faite … Son corps disparaît et l’aviateur, qui a fini ses réparations, rentre également chez lui.

Lire Le Petit Prince

Les infos qui épatent !

  • Le Petit Prince est le deuxième ouvrage le plus traduit au monde, après la Bible.
  • Les aquarelles qui illustrent le texte sont de l’auteur, Antoine de Saint-Exupéry.
  • Il dédie Le Petit Prince « à Léon Werth, quand il était petit garçon », « le meilleur ami » qu’il a « eu au monde ».
    Léon Werth (1878-1955) était un journaliste et romancier qui manqua de peu le Prix Goncourt en 1913.

À l’origine du roman

Deux femmes !

Et oui ! Car même si son épouse Consuelo (1901-1979) est la rose du petit prince, n’oublions pas qu’elle est décrite comme capricieuse et orgueilleuse !

Quand l’idée de ce conte philosophique naît dans son esprit, en 1942, Antoine de Saint-Exupéry est déjà un aviateur, journaliste et romancier émérite. Il a reçu le Prix Femina pour Vol de Nuit (1931) et Grand prix du roman de l’Académie française pour Terre des Hommes (1939).

L’Europe est en pleine Seconde Guerre mondiale, la France sous Occupation allemande et Saint-Exupéry milite pour que les États-Unis entre dans le conflit.

Il est alors installé à New York, où Consuelo le rejoint.
Mais après une longue séparation et malgré une vie sociale enrichissante, leur relation est tendue.
Tout comme Consuelo, Antoine est infidèle.

À New York, il a rencontré la journaliste Sylvia Hamilton Reinhardt.
Il ne parle pas anglais, la journaliste ne parle pas français …
Peu importe, ils entretiennent une relation et c’est chez elle qu’Antoine travaille sur Le Petit Prince.
Elle lui inspire quelques illustrations et même la phrase « On ne voit bien qu’avec le coeur ».

Ils se séparent en avril 1943, quand l’aviateur quitte les États-Unis pour rejoindre les Forces françaises libres en Algérie. Sylvia Hamilton gardera en souvenir son appareil photo et un manuscrit du Petit Prince.

Plusieurs enfants en un

Mais qui est donc le petit prince ?
Ce nom apparaît pour la première fois dans un passage du roman Terre des Hommes.
Saint-Exupéry y raconte sa rencontre avec un enfant délicat, dormant entre ses parents dans un train.

Voici un visage de musicien, voici Mozart enfant, voici une belle promesse de la vie.
Les petits princes des légendes n’étaient point différents de lui.

Cette figure enfantine trotte dans la tête de l’auteur, au point qu’il en fait régulièrement des croquis.
Dans des courriers adressés à ses amis, sur des serviettes de restaurant … Saint-Exupéry dessine un petit bonhomme ailé, qui peu à peu prend les traits de connaissances, comme le fils de son ami, le philosophe Charles De Koninck.

Lorsque Le Petit Prince paraît, le récit est naturellement accompagné des aquarelles de l’auteur.
Elles ont contribué au succès mondial du roman, un succès que Saint-Exupéry n’a pu vivre. Il est porté disparu lors d’une mission aérienne, deux ans avant la parution de son chef d’oeuvre.

Quelques Citations à replacer !

On ne voit bien qu’avec le coeur.
L’essentiel est invisible pour les yeux.

Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité.

Mais si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde.

Sources
Antoinedesaintexupery.com
Ouest-France.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *