Les secrets de « Madame Bovary »

Anecdotes, ennui et scandales !

En 1857, les lecteurs découvrent Gustave Flaubert grâce à son premier roman publié, Madame Bovary.

Un classique de la littérature que tout le monde a lu … ou pas !
On vous raconte tout ce qu’il faut en savoir.

À l’origine du roman : Une histoire vraie

Gustave Flaubert se vantait d’avoir inventé les aventures de Madame Bovary.
Cependant, il s’est inspiré d’un fait divers : l’histoire de Delphine Delamare (1822–1848).

Comme Emma, Delphine Couturier se maria avec un médecin, l’officier de santé Eugène Delamare … qui justement était un ancien élève du père de Gustave Flaubert !

Autres points communs : deux aventures malheureuses, des dettes, un suicide à l’arsenic et la mort du mari un an plus tard.

D’étranges coïncidences révélées par un journaliste en 1890.

Le procès de Madame Bovary

Quand le roman est publié, personne ne connaît Gustave Flaubert.
Comme souvent, son succès naît d’un scandale.

En 1857, les frasques (adultères et économiques) de son personnage éponyme ne plaisent pas du tout sous Napoléon III.
L’auteur de Madame Bovary est jugé pour outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs.

Flaubert partage le banc des accusés avec Charles Baudelaire, jugé pour son recueil de poésie, Les Fleurs du Mal.

Le poète est condamné mais pas Flaubert, acquitté grâce à la fin désastreuse de son héroïne qui semble en faire un roman moralisateur.

Quelques jours après la fin du procès, Madame Bovary peut paraître en librairie et les lecteurs se l’arrachent !

Un personnage devenu syndrome médical

Madame Bovary a donné son nom à une pathologie psychologique : le bovarysme.
Comme Emma, qui en souffre alimente ses illusions d’une façon maladive au point d’être constamment frustré et insatisfait.

Plus de syndromes inspirés de la littérature : ici

Top des Adaptations

  • L’incontournable : Emma Bovary est interprétée par Isabelle Huppert dans la version de Claude Chabrol en 1991.
  • L’hollywoodienne : la version de Sophie Barthes avec Mia Wasikowska sorti en 2014.
  • Les « librement inspirées » : La Fille de Ryan (David Lean, 1970) et Gemma Bovary avec Fabrice Luchini (Anne Fontaine, 2014).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *