D’où ça vient : Pâques

1 fête, 3 origines

Une fête juive

Pâques
Charlton Heston devant un fond vert !

La Pâques juive (Pessa’h) commémore un épisode biblique.

Alors qu’Israël est maintenu en esclavage en Égypte, Dieu envoie Moïse avertir le pharaon.
S’il ne libère pas son peuple, les égyptiens seront touchés par dix plaies.
Sauterelles, grenouilles, ténèbres …
Jusqu’au dernier châtiment : la mort des premiers-nés.
Pour l’éviter, les juifs ont reçu l’ordre de badigeonner les montants de leur porte avec le sang d’un agneau.

Dieu leur ordonne alors de fêter cet évènement une fois par an, le 14ème jour du mois juif de Nissan.

Pourquoi la date de Pâques n’est jamais la même ?

La date de Pâques dépend du calendrier hébreu, qui est luni-solaire : il suit le cycle lunaire pour le décompte des mois et le solaire pour celui des années.
Chez les juifs, Pessa’h doit se célébrer le 14 Nissan.
Afin de faciliter le calcul complexe (appelé comput), le Vatican fixa en 325 la Pâques au premier dimanche suivant la première pleine lune après l’équinoxe de printemps.
Ainsi la date est toujours incluse entre le 22 mars et le 25 avril, mais est définie précisément chaque année.

.

Une fête chrétienne

paques
La Cène, Leonardo Da Vinci

Selon les évangiles, Jésus a célébré Pâques avec ses apôtres (la Cène) avant les épisodes précédant sa mort (la Passion).
Dans les heures qui suivent, il est arrêté, jugé et condamné pour blasphème.

La Pâques devient alors la fête la plus importante du christianisme.
L’agneau pascal rappelle ainsi le sacrifice du Christ, exécuté pour sauver l’humanité de ses péchés.

Les catholiques célèbrent alors la Semaine sainte.

  • Qui commence avec le dimanche des Rameaux, qui précède la Pâques et commémore l’entrée acclamée de Jésus à Jérusalem.
  • Et finit avec le lundi de Pâques, le lendemain rendu férié pour marquer un nouveau commencement après la résurrection du Christ.

Ce n’est qu’après la Semaine sainte que les cloches des églises, restées silencieuses en signe de deuil, se remettent à sonner.  

Une fête païenne

Aujourd’hui, la Pâques inclut des symboles antérieurs aux rites juifs.
Ce n’est pas étonnant puisque la plupart des religions de l’Antiquité célèbraient le retour des beaux jours.

Ainsi, si la Pâques s’appelle Easter en anglais, c’est en référence à la déesse anglo-saxonne du printemps, Éostre.

Les oeuf décorés et les lapins sensés les apporter sont d’anciens symboles de fertilité.

Pâques

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*