« Peter Pan » de J.M.Barrie

Pourquoi ce n’est pas un livre pour les enfants …

Roman jeunesse, écrit en anglais britannique sous le titre Peter and Wendy
Écrit par J.M.Barrie et publié en 1911
Adaptation de la pièce de théâtre Peter Pan or The Boy Who Wouldn’t Grow Up, du même auteur, représenté pour la première fois en 1904

peter pan

Top des Adaptations

  • La moins fidèle : Pan (2015), film de Joe Wright avec Hugh Jackman et Rooney Mara.
    Comment Peter Pan est arrivé au Pays Imaginaire, sa rencontre avec les pirates …
  • La cultissime : Peter Pan (1953), film d’animation produit par Disney
  • L’hollywoodienne : Hook (1991), film de Steven Spielberg, avec Robin Williams et Dustin Hoffman.
    Une « suite » adulte du roman, avec le retour de Peter, marié et papa, dans un Pays Imaginaire qu’il a oublié.
  • La « dark » : Peter Pan, série de bandes dessinées, créée par Régis Loisel, publiée de 1990 à 2004.
  • La WTF ! : la série d’animation Le Monde des Winx met aussi en scène le fils de Peter Pan, appelé Matt Barrie !

peter pan

.

À l’origine de l’histoire : des traumatismes

James Matthew Barrie (1860-1937) était vraiment un être hors du commun.
Il n’a pas seulement inventé Peter Pan, il l’a incarné.

Lorsqu’il a six ans, son frère de 13 ans, David, décède dans un accident de patinage.
Leur mère plonge dans la dépression et ne prend soin du petit Jimmy que lorsqu’il porte les vêtements du défunt.
Pour consoler sa mère, il s’identifie à celui qui restera pour toujours un adolescent.
Il reste petit et fluet, et adopte une démarche enfantine toute sa vie.

J.M.Barrie souffre de la phobie de vieillir, appelée « syndrome de Peter Pan » en 1983, par le psychanalyste américain, Dan Kiley.
Son manque de virilité, voire même son asexualité, lui coûte en 1909 son mariage (jamais consommé) avec l’actrice Mary Ansell, épousée en 1894.

En 1897, Barrie rencontre le petit George dans le parc de Kensington.
L’ami de Conan Doyle et H.G. Wells joue régulièrement avec lui, sous l’oeil désapprobateur des gouvernantes.
Il connaît plus tard ses parents, Sylvia et Arthur Llewelyn Davies, et ses quatre frères, Jack, Peter, Michael et Nicholas.
Barrie devient un proche de la famille, au point qu’à la mort du couple, il est nommé tuteur légal des cinq orphelins.
(Pour l’anecdote, ils étaient cousins germains avec Daphné du Maurier, à qui l’on doit Rebecca et Les Oiseaux.)

L’histoire de Peter Pan naît dans les contes inventés par Barrie pour distraire ses pupilles.
En 1902, c’est un personnage secondaire du roman semi-autobiographique,The Little White Bird.
Il devient ensuite le héros d’une pièce de théâtre, puis d’un roman éponyme au succès planétaire.

Les enfants Llewelyn Davies n’auront pourtant pas tous l’occasion d’en profiter.
George décède à 21 ans, au combat pendant la Première Guerre mondiale.
En 1921, Michael et son amant se noient.
Puis, en 1961, Peter se jette sous un train. Dépressif et alcoolique, il détestait être assimilé à Peter Pan.

peter pan

The Little White Bird : les prémices inquiétantes

Quelques années avant d’en faire un personnage central, J.M.Barrie parle de Peter Pan dans ce roman semi-autobiographique.

Il s’agit de l’histoire du narrateur, le Capitaine W., un adulte ami avec un petit garçon appelé David.
Il en est tellement proche, presque amoureux, qu’il voudrait le voler à sa mère, qu’il jalouse mais qu’il aide financièrement.
(Ça vous rappelle quelqu’un ?!)

Le Capitaine décrit en détail David qu’il regarde prendre son bain et dormir près de lui. Scènes qui ne pourraient pas être écrites aujourd’hui tant elles sont ambigües …

Pour le distraire, il invente donc l’histoire de Peter Pan, un bébé qui quitte sa chambre par la fenêtre, pour jouer avec les fées et les oiseaux.
Lorsqu’il revient à sa fenêtre, celle-ci est fermée et sa mère cajole un autre bébé.

Ce qui explique pourquoi le titre original de Peter Pan devait être The Boy who Hated Mothers (« le garçon qui détestait les mères ») !

De quoi ça parle ? (Spoiler)

Londres, un vendredi soir.
Les enfants Darling (Wendy, John et Michael) sont seuls dans leur chambre.

Peter Pan les rejoint, en passant par la fenêtre, afin de récupérer son ombre perdue.
Fasciné par le talent de conteuse de Wendy, ainsi que par son statut quasi maternel de soeur aînée, Peter Pan les invite à le suivre, en volant, au Pays imaginaire (Neverland).

Les enfants y vivent d’extraordinaires aventures, avec les Garçons Perdus dont Wendy s’occupe.

  • Ils sauvent la Peau-Rouge, Lily la Tigresse, retenue prisionnière dans la Lagune aux Sirènes.
  • Après avoir trahi Peter Pan, la fée Clochette lui sauve la vie en buvant la potion empoisonnée par Crochet.
    Elle est sauvée in extremis par les Enfants Perdus qui disent croire en elle.
  • Puis Peter Pan affronte les pirates et leur chef, le Capitaine Crochet.
    Il finit dévoré par le crocodile, qui lui avait jadis avalé la main (et le réveil).

Peter Pan devient capitaine du navire pirate Jolly Roger.
Il ramène tous les enfants à Londres, trois heures après leur départ.
Les parents Darling adoptent les Enfants Perdus et Peter promet à Wendy qu’il reviendra tous les ans.

L’épilogue du roman précise qu’il ne tiendra pas sa promesse.
Peter Pan ne peut emmener un enfant qu’une seule fois au Pays Imaginaire.
Ce qu’il fera avec la fille de Wendy, Jane, et sa petite-fille, Margaret.

Pourquoi Peter Pan n’est pas un livre pour enfants ?

C’est grâce à la version animée de Disney que ce personnage déjà culte nous est parvenu en France.

Pourtant, l’oeuvre britannique a été édulcorée par les studios Mickey !
Quelques exemples :

  • La course-poursuite de Peter par Crochet était un passage dramatique, voire effrayant, lors des représentations scéniques.
    Le dessin animé en a fait un moment comique.
  • La fée Clochette passe de n’être qu’un point lumineux au théâtre à une demoiselle très sexy sur grand écran.
  • Et l’éternel enfant devient pourtant un objet de désir pour la fée, Wendy, Lily et les Sirènes.

Ainsi, Peter Pan peut avoir une lecture bien plus sombre.
Les spécialistes y voient :

  • un livre sur la mort et sa phobie, véritable raison pour laquelle Peter Pan refuse de grandir.
    Les Enfants Perdus seraient décédés, et le crocodile-horloge, un symbole de la mort.
  • une interprétation freudienne de la relation mère-fils.
  • une métaphore de la lecture : un monde imaginaire, proche de l’enfance, dans lequel on entre sans vouloir en sortir.

La personnalité de Peter Pan, tout comme celle très ambigüe de son créateur, pose aussi problème.

peter pan

Jaloux, irritable, voire tyrannique, l’enfant terrible assassine avec facilité les pirates …
Mais aussi les Enfants Perdus, parce qu’ils grandissent !
Il n’hésite pas non plus à les affamer, afin qu’ils soient assez minces pour passer par les trous d’arbres de leur repaire souterrain.
Pour faire illusion, il leur donne des repas simulés (comme dans la scène culte du film Hook quand les enfants « imaginent » leur banquet).
Les dangers le divertissent plus qu’ils ne le terrifient.
Et il aime sauver ses amis … surtout pour s’en vanter !

Il n’est donc pas difficile de voir Peter Pan en méchant plutôt qu’en héros.
Ce qu’ont fait la romancière américaine Christina Henry (dans sa nouvelle version de l’histoire, Lost Boys) et les scénaristes de la série télé, Once Upon a Time.

.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*