Les « Easter Eggs » de Ready Player One

Quand Spielberg rend hommage aux geeks

C’est l’histoire d’un fan de pop-culture, qui transforme sa passion en travail.
Sur l’écran, mais aussi derrière.
Car Ready Player One est avant tout le roman d’Ernest Cline, Player One, que son auteur appela (humblement) la « bible de la culture pop » !

Petit récapitulatif des multiples références que Spielberg cacha dans son adaptation ciné.

En musique

La bande originale contient des tubes incontournables.
Comme « Jump » de Van Halen, qui ouvre le film.
Mais aussi, « One Way or Another » de Blondie, « I Wanna Be Your Love » de Prince et « Stayin’ Alive » des Bee Gees.

Des références musicales sont également parsemées dans la trame.
Le créateur du jeu Oasis est fan de la chanson « Video Killed the Radio Star » des Buggles et du clip de « Take On Me » de A-Ha.

Quand Wade veut habiller son avatar avant d’aller au Distracted Glob, il hésite entre plusieurs options, comme les tenues mythiques portées par Michael Jackson et Prince.

ready player one

Le film qui parle des films

Ready Player One est avant tout un hommage au cinéma.

Ne serait-ce que pendant la course, on peut voir la DeLorean de Retour vers le futur (Zemeckis, 1985), l’Interceptor Ford Falcon de Mad Max (Miller, 1979), le T-Rex de Jurassic Park (Spielberg, 1993) et King Kong.

Art3mis porte le déguisement de Goro dans Mortal Kombat (W.S.Anderson, 1995) avec option Alien (Ridley Scott, 1979) surprise !
Quant à Parzival, il s’habille en Peter Weller des Aventures de Buckaroo Banzai (Richter, 1984).

Dans la bataille finale, prennent part Les Tortues Ninja (Barron, 1990), les Gremlins (Joe Dante, 1984), Chucky, le robot géant de Godzilla vs. Mechagodzilla (Takao Okawara, 1993).

Sans parler du film Shining (Kubrick, 1977), qui a droit à toute une séquence importante.

ready player one

Vu sur petit écran

La Lincoln Future Batmobile de la série des années 1960 et la camionnette de L’Agence Tout Risque prennent part à la course.

Mais au-delà de la télévision, Ready Player One, qui parle de la vie virtuelle dans un jeu vidéo, fait forcément référence aux classiques du genre.

Doom (1993), Duke Nukem (1991), Street Fighter (1987), Tomb Raider (1996), Robotron : 2084 (1982), Adventure (1979), Pitfall (2004), Centipede (1981) et d’autres jeux de la très vintage Atari 2600, sortie en 1977.

Ready Player One montre les grenouilles de Battletoads, les soldats de Halo et un poster de Zelda.

ready player one

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*