Soeurs ennemies à Hollywood : Olivia de Havilland & Joan Fontaine

Rebecca vs Autant en emporte le vent 

Deux soeurs, stars de l’Âge d’Or d’Hollywood, oscarisées, ayant joué pour les plus grands … Et elles se sont détesté toute leur vie !

Les deux soeurs en 7 points

 
Olivia de Havilland
joan fontaine olivia de havilland
Joan Fontaine
joan fontaine olivia de havilland
Dates1er Juillet 1916 - ...22 Octobre 1917 - 15 Décembre 2013
Premier rôle important1935 : Premier rôle féminin dans Alibi Ike de Ray Enright.
Avec Joe E. Brown (le "Nobody's perfect" de Certains l'aiment chaud)
1937 : Dans Une demoiselle en détresse de George Stevens. Avec Fred Astaire (le célébrissime danseur).
Rôles marquants1939 : Mélanie Hamilton, la rivale de Scarlett, dans Autant en emporte le vent de Victor Fleming.
1938 : Rôle principal dans Les Aventures de Robin des Bois de Michael Curtiz et William Keighley. Avec Errol Flynn.
1940 : Rôle principal dans Rebecca d'Alfred Hitchcock. Avec Laurence Olivier ...
1952 : Rôle principal dans Ivanhoé de Richard Zorpe. Avec Robert Taylor, Elisabeth Taylor ...
Les Oscars1939 : Nomination Meilleure actrice dans un second rôle pour Autant en emporte le vent d'Alfred Hitchcock.
1941 : Nomination Meilleure actrice pour Par la porte d'or de Mitchell Leisen.
1947 : Oscar Meilleure actrice pour À chacun son destin de Mitchell Leisen.
1949 : Oscar Meilleure actrice pour L'héritière de William Willer.
1940 : Nomination Meilleure actrice pour Rebecca d'Alfred Hitchcock.
1941 : Oscar Meilleure actrice pour Soupçons d'Alfred Hitchcock.
1943 : Nomination Meilleure actrice pour Tessa, la nymphe au cœur fidèle d'Edmund Goulding.
L'après HollywoodEn 1965, elle devient la première femme à être présidente du jury au Festival de Cannes.
À part quelques cérémonies (notamment liées à Autant en emporte le vent), elle vit à Paris, loin du monde du cinéma.
Sa dernière apparition sur grand écran date de 1966 (Pacte avec le diable de Cyril Frankel).
Elle se produit ensuite à Broadway et dans quelques épisodes de séries télé.
Vie privée2 mariages, 1 garçon, 1 fille. 4 mariages et 2 filles.
Les MémoiresElle a déclaré travailler à une autobiographie, qui n'a pas encore été publiée. Peut-être après sa mort ...Joan Fontaine publie son autobiographie No bed of roses en 1979.

Les origines de la rivalité

Un an d’écart

Olivia de Havilland et Joan Fontaine n’ont que 15 mois de différence.

Quand je suis née, ma soeur était encore trop jeune pour accepter l’arrivée d’un être avec qui il faudrait partager l’affection de ses parents.*

Leurs parents sont anglais, mais elles naissent à Tokyo.
Walter de Havilland y travaille comme avocat, spécialisé dans les licences internationales.
Leur mère, Lilian Ruse, a renoncé à une carrière d’actrice en se mariant.

Le couple divorce lorsque Walter part s’installer avec la bonne japonaise.
Lilian part vivre en Californie avec ses filles de 2 et 3 ans. Elle se remarie rapidement avec George Fontaine, un gérant de grands magasins.

Les rêves d’une mère

L’éducation des filles devient alors rigoriste et la compétition entre soeurs est encouragée.
Lilian Fontaine pousse sa fille aînée, Olivia, à devenir actrice. La famille ne mise que sur Olivia, qui court les castings.
Lorsque Joan se met à rêver d’Hollywood, Lilian lui interdit même d’utiliser son nom de famille. Olivia doit être la seule de Havilland en course !
Excédée par ce favoritisme, Joan part quelques temps vivre chez son père au Japon.

« En vieillissant, Olivia aurait dû prendre soin de moi. Cependant, toute ma vie, elle a essayé de me déséquilibrer, et je ne me souviens d’aucun geste aimable envers moi pendant notre enfance. (…) À 16 ans, dans un excès de rage, elle me jeta à terre, bondit sur moi et me fractura la clavicule. »*

Version démentie par Olivia, bien entendu !

Hollywood

À son retour, en 1934, Joan découvre que sa soeur a été embauchée par la Warner.

Olivia de Havilland joue rapidement le rôle principal dans Capitaine Blood (1935) de Michael Curtiz. C’est la première de ses huit collaborations avec Errol Flynn, lui aussi jeune premier, qui devient le spécialiste des films de cape et d’épée.

Pendant ce temps, Joan prend des cours d’interprétation. De passage dans les studios de sa soeur, elle tape dans l’oeil du réalisateur Mervyn Le Roy qui lui propose un contrat chez Warner.
On la voit à l’écran dans des films avec Fred Astaire, Cary Grant …

Commence alors l’affrontement professionnel entre les deux soeurs ennemies …

En amour, comme à la guerre, …

… Tous les coups sont permis.
Car Olivia de Havilland et Joan Fontaine se disputent les mêmes rôles, les mêmes hommes, les mêmes récompense … et toujours la même mère.

  • Olivia 1 – Joan 0 : La course à la célébrité
    De Havilland devient une star mondiale grâce à son interprétation de l’adorable Mélanie Hamilton dans Autant en emporte le vent.
  • Olivia 1 – Joan 1 : Rebecca (1940)
    Joan Fontaine rafle le rôle tant convoité dans le premier film hollywoodien du « maître du suspense », Alfred Hitchcock.
  • Olivia 1 – Joan 2 : Howard Hughes, le célèbre magnat, aviateur, producteur, playboy …

    « Il m’a demandé en mariage trois fois, alors que c’était Olivia qui en était amoureuse. »*

  • Olivia vainqueur par KO ! : Les Oscars
    Leur champ de bataille le plus célèbre.
    Précédemment nommée à tour de rôle, les soeurs se retrouvent finalement en compétion en 1941 pour l’Oscar de la Meilleure actrice. Et c’est Joan qui l’obtient la première, pour Soupçons d’Alfred Hitchcock.
    La statuette reste en travers du gosier d’Olivia, qui prend sa revanche en 1947. Et montre que la vengeance est un plat qui se mange congelé ! Alors que Joan court féliciter sa soeur, Olivia s’écarte, devant un heureux photographe qui immortalise le plus beau vent de l’Âge d’Or d’Hollywood !

    olivia de havilland joan fontaine
    Malaise TV !

Près de 40 ans sans se parler

Le point de non-retour est atteint en 1975, à la mort de leur mère.

Lorque le cancer de Lilian est diagnostiqué, Olivia de Havilland et Joan Fontaine font la paix (photo à l’appui).

olivia de havilland joan fontaine

Peu de temps après, Joan part en tournée théâtrale. Olivia l’informe par téléphone que leur mère doit être opérée. Lilian décède pendant l’intervention.

« Olivia m’envoya un télégramme mais j’étais en tournée. Alors je ne l’ai reçu que deux semaines plus tard, lors de ma suivante escale. Elle ne s’est pas inquiétée de savoir où me localiser par téléphone … »#

Joan Fontaine n’est donc pas présente à l’enterrement de sa mère.
C’est la rupture définitive entre les deux soeurs. Elles ne se parleront plus jamais. Une façon de boucler la boucle …

« Tout a commencé avec (Lilian). C’était une autocrate, un dictateur en jupons. Son amour oscillait de l’une à l’autre, semant la discorde entre elles. »
– Témoignage de George Cukor, réalisateur qui dirigea les deux actrices.

*Joan Fontaine, No bed of roses.
# interview télévisée de Joan Fontaine 

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*