La Tour Eiffel : 10 anecdotes que vous ignoriez !

Tout savoir sur la « dame de fer »

anecdotes Tour Eiffel

Après deux ans de travaux et de débat dans Paris, la Tour Eiffel a été inaugurée le 31 mars 1889.
Plus de 130 ans plus tard, c’est le monument français par excellence, le lieu payant le plus visité au monde.

Découvrez 10 anecdotes sur la Tour Eiffel qui vous feront briller en société !

1 – La Tour Eiffel est le résultat d’un concours

En 1889, Paris doit accueillir l’Exposition universelle.
Un concours est alors lancé pour « élever sur le Champ-de-Mars une tour de fer, à base carrée, de 125 mètres de côté et de 300 mètres de hauteur ».

107 projets sont proposés, mais c’est celui mené par l’entrepreneur Gustave Eiffel qui est retenu.

2 – Gustave Eiffel n’a pas conçu la tour

L’idée est née dans l’esprit d’un de ses collaborateurs, Maurice Koechlin (1856-1946), qui imagine un pylône en métal.
Aidés de l’ingénieur Émile Nouguier et de l’architecte Stephen Sauvestre, il conçoit une structure qui laisse passer le vent, à l’image des piles de ponts, évitant ainsi le problème de la résistance de l’air.

Gustave Eiffel s’est donc contenté de financer leurs recherches et d’acheter leur brevet numéro 164364, déposé le 18 septembre 1884.

3 – Elle aurait dû s’appeler la Tour Bönickshausen

Car Eiffel n’est qu’un surnom.
Son père, un adjudant d’origine allemande, s’appelait Bönickshausen.

Gustave est contraint de changer de nom, pour éviter tout soupçon d’espionnage à la solde des Prussiens, les grands ennemis de la France.
Ainsi quand la tour fut construite, cela faisait plusieurs années que Gustave s’appelait Eiffel.

4 – La Tour Eiffel en chiffres

  • Sa hauteur actuelle est de 324 mètres.
  • La charpente métallique pèse 7.300 tonnes.
  • 2.500.000 rivets sont utilisés.
  • Pour atteindre le sommet, il faut grimper un escalier de 1665 marches.
  • Sa construction a duré 2 ans, 2 mois et 5 jours.
  • Elle accueille environ 7 millions de visiteurs par an.
  • On évalue sa valeur virtuelle à 434 milliards d’euros.

5 – À ses débuts, le Tout-Paris la détestait

Le 14 février 1887, soit une quinzaine de jours après le début des travaux, le journal Le Temps publie la Protestation des Artistes contre la Tour Eiffel, une lettre contre « l’inutile et monstrueuse (…) tour de Babel ».

Sans tomber dans l’exaltation du chauvinisme, nous avons le droit de proclamer bien haut que Paris est la ville sans rivale dans le monde. (…)
Enfin, lorsque les étrangers viendront visiter notre Exposition, ils s’écrieront, étonnés : « Quoi ? C’est cette horreur que les Français ont trouvée pour nous donner une idée de leur goût si fort vanté ? » 

La lettre est entre autres signée par les romanciers Guy de Maupassant, Alexandre Dumas fils, l’architecte Charles Garnier et le compositeur Charles Gounod.

Malgré de nombreux appuis, la pétition n’a évidemment pas obtenu gain de cause.
Avec le temps, certains signataires ont changé d’avis et se sont mis à encenser la Tour Eiffel.

anecdotes Tour Eiffel

6- Des invités de marque

Afin de vanter les mérites de « sa » tour, Gustave Eiffel avait aménagé un salon d’accueil à son sommet.
Il a pu y recevoir le président de la République, Sadi-Carnot, le prince de Galles (futur Édouard VII) et autres têtes couronnées.
Mais également l’actrice Sarah Bernhardt, Buffalo Bill et l’inventeur Thomas Edison, qui pour l’occasion lui offrit un phonographe « enregistreur ».

Désormais, le salon d’accueil est « occupé » par deux statues de cire représentant Édison et Eiffel, en grande conversation.

7 – La Tour Eiffel devait être démontée

L’édifice devait survivre à l’Exposition universelle de 1889, mais à peine pendant vingt ans.

Mais Gustave Eiffel s’y est fermement opposé.
Il a même refusé sa vente à des Américains qui comptaient la transformer en phare, en Bolivie.

L’ingénieur l’a définitivement sauvée en la mettant à la disposition du Ministère de la Guerre.
La Tour Eiffel a permis le développement de la radio, la télévision et jusqu’à la TNT.

8 – La Tour Eiffel a fait la pub pour Citroën

Entre 1925 et 1934, le constructeur automobile collabore avec les Entreprises Eiffel et sponsorise leur édifice.

Ainsi, pendant neuf ans, les Parisiens ont pu voir les lettres de la marque, hautes de 30 mètres, briller de mille feux (ou plutôt 250.000 ampoules) …
Et ce, pour la modique somme de 1,25 millions de francs la première année !

9 – Un phare qui se voit à 300 kilomètres !

C’est la portée des premiers projecteurs posés au sommet de la Tour Eiffel en 1947, afin de guider les avions.
Retirés dans les années 1970, ils ont été replacés pour marquer le passage à l’an 2000.

anecdotes Tour Eiffel

10 – Une rampe étonnante

En 2010, le triple champion du monde de roller sur rampe Taïg Khris s’est élancé du premier étage de la tour Eiffe.
Il bat le record de saut dans le vide en roller.

anecdotes Tour Eiffel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *