Vendredi 13 : D’où vient cette superstition ?

Ne soyez plus paraskevidékatriaphobe !

Du nom qui désigne la peur du vendredi 13, jour qui porterait malheur.
Pour d’autres, il est au contraire synonyme de chance, et la Française des Jeux en fait ses choux gras !

Mais pourquoi ce jour et pas un autre ?
Même si l’origine exacte n’est pas connue, il y a plusieurs pistes …



La religion ?

Le vendredi est un jour déterminant dans les principales religions monothéistes.

  • Veille de shabbat chez les juifs,
  • Jour de prière collective pour les musulmans,
  • Jour de pénitence en mémoire de la mort du Christ pour les catholiques.

Quant au nombre 13, il peut s’expliquer avec la religion chrétienne.
Jésus est exécuté un vendredi 13 Nissan, peu après avoir réalisé la Cène, son dernier repas dont le 13ème membre à table, Judas, l’a trahi.

La Cène par Leonardo da Vinci (1495-1498)

La mythologie ?

Chez les Grecs, le nombre 13 brise l’harmonie représentée par le 12.
En effet, il y a 12 dieux sur l’Olympe, 12 heures de jour puis de nuit …
Alors, le 13 fait désordre !

Il en est de même pour les Perses, pour qui les 12 constellations du Zodiaque influençaient les 12 mois de l’année.
Le 13 représentait alors la fin d’un cycle et entraînait le chaos.
Afin de conjurer le sort, une fête est encore célébrée en Iran : le Sizdah bedar.

Dans la mythologie nordique, le vendredi 13 rappelle la mort de Baldr, le dieu de l’amour et de la lumière.
Invité avec dix autres divins amis au dîner de son père Odin, Baldr chasse Loki, qui tentait de se faire une place à table.
Personne ne veut du dieu de la discorde comme 13ème convive.
Celui-ci se venge en tuant Baldr d’une flèche empoisonnée.

vendredi 13
Balders død par Christoffer Wilhelm Eckersberg (1817)

Le vendredi est également associée à la déesse Frigg ou Frea, qui lui a d’ailleurs donné son nom en anglais (Friday vient de Frīġedæġ : jour de Frigg).
Dès le Xème siècle, le folklore nordique se « christianise ».
L’épouse d’Odin devient alors une des 12 sorcières qui, avec le diable, visitent les humains chaque vendredi.

L’Histoire ?

Parmi les différents évènements ayant amplifié la superstition, il y a l’arrestation de Jacques de Molay le vendredi 13 octobre 1307.
La mort du dernier maître des Templiers est à l’origine de plusieurs légendes reprises par la littérature.

Le vendredi 13 ailleurs

La superstition étant culturelle, on ne retrouve pas les mêmes dans tous les pays.
En Italie, on craint le 13, mais aussi le 17.
Aux Pays-Bas, on mange sans souci à 13 mais surtout, sans chanter, car ça inviterait le diable !
Et en Espagne, le vendredi 13 passe crème … Mais gare au mardi !

Ce qui démontre qu’il n’y a finalement pas grand chose à craindre, ni à espérer du calendrier !


Sources 
Dans Marie Claire
Sur Linternaute.com

Les origines d’autres jours spéciaux !




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*