De quoi ça parle : Starmania

« Le monde est stone … »

En 1979, Luc Plamondon et Michel Berger présentent Starmania.
Les chansons sont devenues mythiques, mais on ignore l’histoire cyberpunk.

Retour sur la comédie musicale qui révolutionna le genre en France.


Les personnages

  • Marie-Jeanne, la serveuse qui « veut s’en aller cultiver ses tomates au soleil » et puis « s’allonger sur l’asphalte ». Interprétée par Fabienne Thibault (1979) puis Maurane (1988).
  • Johnny Rockfort, le chef des Étoiles Noires, « terrien en détresse ». Interprété par Daniel Balavoine, alors presque inconnu, repéré à la télé par Michel Berger.
  • Sadia, la riche étudiante travestie qui influence les Étoiles Noires. Interprétée par Nanette Workman, une chanteuse américaine.
  • Cristal, l’animatrice télé. Interprétée par France Gall, compagne de Michel Berger.
  • Ziggy, le « garçon pas comme les autres », disquaire fan de David Bowie. Interprété par Éric Estève, qui avait été choriste de Véronique Sanson (le premier amour de Michel Berger … ça reste en famille !). 
  • Zéro Janvier, le businessman et politique, qui « aurait voulu être un artiste ». Interprété par Claude Dubois, ancien chansonnier québécois.
  • Stella Spotlight, l’ex-star sex-symbol désabusée. Interprétée par Diane Dufresne, vedette québecoise ayant déjà travaillé avec Luc Plamondon.
  • Roger-Roger, le présentateur du journal télévisé (rôle secondaire interprété par René Joly).

starmania

L’histoire

« Starmania, ou la passion de Johnny Rockfort selon les évangiles télévisés »

Acte I

Dans un futur proche, l’Occident s’est réuni en un seul pays, dont la capitale est Monopolis.
Alors que l’élection présidentielle se profile, la ville est terrorisée par les Étoiles Noires, une bande contestataire punk régnant sur un monde souterrain.
À leur tête, un jeune homme fascinant, Johnny Rockfort.
Mais aussi Sadia, étudiante travestie, agitatrice pourtant issue de la haute société.

Ils préparent ensemble leurs futurs attentats dans l’Underground Café, sous le regard amusé de Marie-Jeanne, une serveuse « automate ».

Au-dessus de ce café souterrain, s’élève la Tour Dorée, un building de cent étages au sommet duquel se situe le bureau de Zéro Janvier.
Ce milliardaire, ancien militaire, annonce à la télévision sa candidature à la Présidence de l’Occident.
Opposé au Gourou marabout, qui prône un retour à la nature et la libération des moeurs, Zéro Janvier base sa campagne sur l’ordre et l’édification du « nouveau monde atomique ».
Pourtant, l’homme d’affaires « ne fait pas ce qu’il aurait voulu faire »

starmania

Suite à son annonce télévisée, c’est le moment de « Starmania », show présenté par Cristal, qui offre la célébrité éphémère aux candidats.
Cette émission est le rêve de Ziggy, jeune disquaire homosexuel dont Marie-Jeanne est amoureuse.

La présentatrice Cristal reçoit un appel de Sadia qui lui propose une interview exclusive et clandestine avec Johnny Rockfort, dont nul ne connaît le visage.
Le rendez-vous a lieu à l’Underground Café.
Cristal et Johnny ont un coup de foudre l’un pour l’autre.
Elle s’enfuit avec lui alors que la presse croit à un enlèvement.

starmania

Acte II

Alors que Sadia veut revendiquer l’enlèvement de Cristal, celle-ci veut pirater la fréquence de Télé-Capitale pendant un débat entre les deux candidats.
Johnny prend le parti de Cristal, qui devient la nouvelle porte-parole des Étoiles Noires.
Sadia est folle de jalousie.

Pendant ce temps, une actrice de cinéma, célèbre sex-symbol, Stella Spotlight, annonce la fin de sa carrière.
Zéro Janvier voit en elle une façon de gagner les élections.
Elle devient son égérie politique et plus tard, accepte sa demande en mariage.

starmania

Le couple célèbre ses fiançailles au Naziland, la discothèque (dont Ziggy est devenu le DJ) située au sommet de la Tour Dorée.
Justement, c’est le soir choisi par les Étoiles Noires pour y faire exploser une bombe.

starmania

Sadia, furieuse d’avoir été évincée, dénonce Johnny et Cristal à Zéro Janvier.
Ses hommes poursuivent les Étoiles Noires.
Cristal perd la vie, jetée du haut du gratte-ciel.starmania

Alors que Zéro Janvier gagne les élections, Stella Spotlight, dégoûtée du pouvoir, retourne à son rêve d’immortalité.
Marie-Jeanne quitte le monde des souterrains pour partir à la recherche du soleil.

Quant à Johnny Rockfort, son esprit s’envole, lors de la scène finale.

Le saviez-vous ?

  • La première version de Starmania (celle que tout le monde aime !) n’a jamais été filmée !
    Jouée pendant 3 semaines uniquement, il n’en existe qu’un album live.
  • Les noms des personnages sont référencés :
    – Marie-Jeanne : marijuana !
    – Johnny Rockfort : parce que Johnny Hallyday a d’abord été envisagé pour le rôle !
    – Ziggy : comme le personnage de David Bowie, Ziggy Stardust
  • L’enlèvement de Cristal puis sa participation dans les attentats sont inspirés de l’histoire vraie de Patricia Hearst.
    Cette fille d’un magnat de la presse américaine vécut à peu près la même expérience en 1974.
  • Maurane n’a pas aimé tenir le rôle de la serveuse automate dans la version de 1988.
    En pleine dépression, elle trouvait ses chansons trop tristes et a quitté la comédie musicale au bout de 8 mois.
  • France Gall détestait la troisième (et du coup, dernière) version de Starmania, mise en scène par Lewis Furey en 1993.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*